Étiquette : test

Mes impressions sur…

Contrairement à un début d’année 2013 plutôt calme niveau jeux vidéo, j’ai fini l’année pas mal occupée par 3 opus que j’ai adorés et dont je tenais à vous parler. En effet, il est plus que temps pour le blog de reprendre une activité normale alors quoi de mieux qu’un petit article vidéoludique !
J’ai tout d’abord acheté The Walking Dead : Saison complète (PS Vita) sur le PSN car j’ai lu pas mal d’avis positifs sur le jeu.

Etant fan de la licence Gears of War depuis le premier opus, c’est avec beaucoup de joie que j’ai accueilli la nouvelle d’un quatrième volet après celui qui devait normalement clôturer une trilogie : Gears of War : Judgment. L’homme et moi l’avons attendu avec impatience puisque nous adorons y jouer en coopération. C’est donc dès le jour de sa sortie que nous nous le sommes procurés.

Avant achat, nous avions entendu parler ici et là des changements qui nous attendaient par rapport aux précédents, mais avions pourtant foi en ce jeu et ses développeurs.

Tomb Raider, c’est une des licences qui m’a donné envie de jouer aux jeux vidéo. J’aimais m’imaginer dans la peau d’une héroïne qui n’a pas froid aux yeux et qui vit des aventures palpitantes… Sauf qu’à l’époque (Oui ! On peut parler d’époque puisque ma première expérience date de 1996) Tomb Raider, c’était une Lara à la poitrine et aux lèvres impressionnantes, au micro-short moulant, un décor basique et crénelé qui piquait les yeux, des sauts approximatifs, des déplacements parfois laborieux : au final un gameplay assez rustre et une modélisation limitée…

Mes impressions sur Heroes of ruin 3DS

Fan de RPG, je ne pouvais passer à côté du tout dernier sorti sur 3DS, j’ai nommé Heroes of ruin.

J’ai eu l’occasion de tester la démo sur l’eshop, comme beaucoup d’entre vous je pense, et comme elle m’a plu,  je me suis ruée dans un magasin pour l’acheter le jour même de sa sortie.
L’histoire : Durant tout le demi-siècle qui a suivi la grande guerre de Ruin, le sage Ataraxis protégea Nexus, la cité de la sorcellerie, seul sanctuaire d’espoir dans le monde dévasté de Veil.

Revenir en haut de page