Vous ne le savez peut être pas mais durant ces dix dernières années, j’ai enchaîné les colorations. J’ai testé à peu près toutes les couleurs et toutes les marques (de supermarché), au point que je commence à devenir incollable en la matière. Récemment, j’arborais un joli roux mais j’ai fini par m’en lasser, entre autres choses parce qu’il est dur d’assortir ses fringues à cette couleur. Ben oui, nous les filles, on essaye de tout assortir, jusqu’aux pointes des cheveux ! :p

Et qui dit coloration dit parfois décoloration, parce que oui, passer du noir bleuté au roux, ça demande un petit décapage capillaire. Mais soyons clair, j’ai toujours tout fait toute seule, sans recourir à un coiffeur et d’ailleurs, la seule fois qu’une coiffeuse m’a fait une décolo, elle m’a tellement cramé les cheveux que j’en ai pleuré. Je ne risquais donc pas de réitérer l’expérience, surtout au prix d’un rein !

Jusqu’à présent, je touche du bois, je n’ai jamais raté mon coup et j’ai toujours été satisfaite du résultat. Mais le problème de la décoloration en boîte, c’est qu’elle décolore, certes, mais pas uniformément. On se retrouve souvent avec des racines blanches, des longueurs orange fluo et des pointes plus foncées. Autant dire qu’on est loin d’un idéal, surtout si l’on refait une colo par dessus. La nouvelle coloration n’est donc pas du tout uniforme et c’est plutôt moche décevant. Enfin, n’ayons pas peur des mots, la décolo bousille les cheveux, les assèche et les rend élastiques car le produit est très concentré et relativement agressif. Yiiiirk !

Revenons-en à nos moutons: j’étais donc rousse et je voulais revenir à un joli châtain chatoyant. Manque de bol, j’ai testé une nouvelle marque de colo (la Chatain 5.0 de Franck Provost)  qui m’a tellement foncé les cheveux qu’on aurait dit qu’ils étaient noirs (voir photo)… J’étais franchement dégoûtée et je n’avais pas envie d’une décoloration.

J’ai donc cherché une alternative aux kits décolorants et j’ai entendu parler des “démaquillants” pour cheveux. C’est finalement Chez Pitch que j’ai trouvé le St Graal : le Color out de Nirvel ou “Correcteur de couleur”.

Le principe de ce produit, c’est qu’il débarrasse les cheveux de tout pigment artificiel sans les agresser. Attention, le produit n’éclaircit en aucun cas des cheveux naturels…

Après avoir lu pas moins d’une trentaine d’avis positifs sur le net, je me suis jetée à l’eau et j’ai donc commandé mon kit. Par contre, ce n’est pas donné, on le trouve pour 16,99€ sur le site Hairstore, hors frais de port. Pour ma part je l’ai trouvé à 10€ port compris sur Priceminister.

J’ai reçu le produit il y a quelques jours et je me suis lancée hier. Le produit se compose donc de deux flacons à mélanger à part égale. L’avantage du kit, c’est qu’il peut servir plusieurs fois, à moins d’avoir les cheveux très longs. La texture est plutôt surprenante :  le flacon 1 contient une sorte de crème jaunâtre et le flacon 2, un gel transparent dont l’odeur n’est pas très agréable, mais bon, comme tous les produits de ce type…

Le mélange n’est pas forcément simple à appliquer car il ne s’étale pas bien et ne mousse pas. Perso, j’ai utilisé le bol et le pinceau (en plastique, surtout pas de métal !) que j’utilise pour me colorer acheté 2€ dans une boutique type bazar. Point fort cependant, il n’agresse pas le cuir chevelu et ne pique pas comme avec certaines colorations.

Voulant seulement bénéficier d’un éclaircissement qui me permettrait de me recolorer par la suite, j’ai laissé poser seulement 15 mns, sachant qu’on commence à en voir les effets dès les 5 premières minutes. J’ai rincé mes cheveux, les ai shampouinés 2 fois (il faut arrêter la réaction) et j’ai été très satisfaite du résultat. Une sorte de roux clair qui permettait un choix entre plusieurs tons mais surtout une teinte uniforme, des racines aux pointes et aucune démarcation (désolée pour la qualité de mes photos, ce n’était pas prévu au départ de vous montrer le résultat, et je ne me suis même pas brossée. :p).

Les cheveux ressortent légèrement secs mais un bon soin suffit à leur redonner hydratation et brillance.

Par la suite, j’ai opté pour une coloration à La boutique du coiffeur du centre-ville car elles sont plus nuancées et permettent de corriger certains “défauts”. Par exemple  pour contrer des reflets roux, il suffit d’acheter une teinte cendrée. J’ai opté pour la teinte 5.12 de Majirel, un superbe “châtain clair cendré irisé” plein de reflets (même si ça ne se voit pas sur le photo).

Le résultat a été plus que probant et celui-ci se verra d’autant plus à la repousse de mes cheveux naturels. Je suis donc RAVIE !

Le Color out m’a permis de revenir à une couleur plus claire sans abîmer mes cheveux mais surtout d’obtenir une couleur uniforme et toute en nuances. Le produit marche très bien sur cheveux colorés noirs également et il est à mes yeux la meilleure alternative que je connaisse à la décoloration.

Si vous cherchez depuis longtemps à vous débarrasser de votre couleur, Color out sera votre meilleur allié. 😉

Edit : Le Color out semble plutôt difficile à trouver désormais et je pense qu’il sera vite oublié au profit du nouveau produit à la mode : le Colour B4 !