J’ai toujours adoré les tatouages sans jamais avoir osé franchir le cap. L’idée d’un dessin permanent qui me représente sur la peau, j’ai toujours trouvé ça chouette mais j’aime tellement de choses que je n’ai jamais su vers quoi m’orienter. Il y a 6 ans, j’avais testé les tatouages éphémères sous forme de décalcomanies, pour patienter un peu, pensant que ce serait enfin l’année du vrai tatouage. Mais voilà, plusieurs années après, je n’en ai toujours pas de vrai…

J’ai donc accepté de me laisser séduire de nouveau par des tatouages éphémères, d’une durée plus longue cette fois. C’est avec la marque Inka Paris que j’ai pu collaborer et je tenais à vous parler de leurs produits.

La marque vend des kits et des pochoirs pour se tatouer soi-même, à base d’encre 100% végétale, non-allergène, et de pochoirs autocollants. Dans ce kit, vous pouvez trouver un flacon d’encre de 10ml (16,90€) pouvant servir à réaliser 5 à 8 tatouages en fonction de leur taille, un mode d’emploi, une spatule en bois et un gant noir. Les pochoirs (3,50€) s’achètent à part et il y en a des centaines disponibles sur le site. Formes géométriques, animaux, phrases, il y en a pour tous les goûts.

Comment réaliser son tatouage ?

C’est relativement simple et rapide. Il vous suffit de :

• Vous munir de votre kit et vos pochoirs achetés sur le site.

• Choisir le pochoir que vous souhaitez.

• Enlever la pellicule de protection et le coller à l’endroit désiré, sur une peau propre et sèche.

• Mettre le gant et verser généreusement l’encre sur toute la surface du pochoir, à l’aide de l’embout applicateur, sans toucher la peau ou “creuser” l’encre.

• Etaler l’encre uniformément avec la spatule, sans dépasser. Pour ma part, après avoir étalé l’encre, je l’ai laissée s’écouler dans les creux du pochoir et j’en ai rajouté un peu pour combler les manques, là où l’encre semblait moins présente et où je voyais encore la couleur de ma peau. Je pense que cette étape supplémentaire est importante pour un résultat final propre et régulier.

• Laisser agir 45 mns. J’ai laissé agir 1h pour être bien sûre du résultat et de l’intensité de la couleur.

Comment se passe l’attente et le retrait du pochoir ?

Très vite, j’ai ressenti des picotements et j’ai pensé que c’était l’encre qui agissait.

Mais j’ai compris, par rapport à la localisation, que c’était en fait la colle du pochoir que ma peau ne tolérait pas bien, et non l’encre. Attention, j’étais rouge et ça démangeait un peu, mais rien de bien méchant et c’était tout à fait tolérable. Ayant une peau très réactive, ce n’était pas surprenant.

Après 1h de pose, j’ai retiré le pochoir facilement et l’encre n’a laissé absolument aucun résidu sur ma peau. J’ai rincé à l’eau et au savon, sans frotter, comme il est indiqué de le faire. Voici un aperçu de l’évolution de l’encre.

Le résultat dépendra de votre peau, de son PH et de son épaisseur, à l’endroit choisi. Pas de panique cependant, quelle que soit l’apparence de départ, le tatouage apparaît entièrement au bout de 24h. C’est le temps qu’il faut à l’encre pour oxyder la peau, prendre sa teinte la plus foncée et virer au noir opaque.

Quel résultat ai-je obtenu au bout de 24h ?

Au bout de 24h, mes deux tatouages sont très réussis, sans manque et comme il s’agit d’encre, le rendu est très réaliste. Au toucher, on ne sent absolument rien, la peau ne tiraille pas, n’est pas irritée et le motif suit bien les mouvements de la peau. Je suis bluffée car on n’y voit que du feu ! Je ne m’attendais pas à un si bon résultat.

En effet, j’ai vu nombre de vidéos de tatouages ratés avant de me lancer mais je pense que les personnes qui les ont réalisés n’ont pas respecté le mode d’emploi à la lettre. D’autant qu’on prend vite le coup de main dès le second tattoo et il est facile de bien faire.

Au bout de 48h les tatouages ont foncé à leur maximum et paraissent encore plus vrais. Sous la douche, l’encre n’a pas bougé ou n’a pas bavé. Ca tient vraiment bien.

Combien de temps ont tenu mes tatouages ?

J’en suis aujourd’hui au quatorzième jour et les tatouages sont encore bien visibles, bien que partiellement effacés. Disons qu’ils ne sont plus uniformes. Ma peau les tolère et les retient très bien, malgré les douches successives et le quotidien. Aussi je suis agréablement surprise de leur longue tenue.

On regrette que les pochoirs ne soient pas réutilisables car, comme pour un vrai, il aurait suffi de quelques retouches pour les garder encore longtemps.

Pour conclure, je dirais que le produit tient parfaitement ses promesses, voire au-delà. Inka Paris est idéal pour vous convaincre ou non de passer sous les aiguilles d’un vrai tatoueur. Pour ma part, ce produit m’a finalement décidée à ne jamais réaliser de vrai tattoo car je m’en lasse trop vite. En revanche, je n’hésiterai pas à renouveler l’expérience du tatouage éphémère à l’encre.

A bientôt.