Vous le savez, depuis quelques mois maintenant, j’ai découvert l’univers de World of Warcraft. Je dois bien vous l’avouer, je suis devenue quelque peu accro à ce jeu. Plutôt gameuse sur consoles que sur PC, il m’a fallu apprivoiser les commandes au clavier mais le besoin s’est vite fait sentir de posséder une souris gaming. En effet, si j’arrive sans problème à me déplacer et utiliser quelques raccourcis dans certaines phases du jeu, les touches de sorts sont quant à elles bien trop nombreuses pour mes petites mains ne pas m’y perdre. Ainsi je trouve que jouer à la souris convient davantage à mon gameplay.

De fait, j’étais très emballée à l’idée de collaborer avec la marque SteelSeries en testant une de leurs souris Gaming, la Rival 500, que la marque m’a donc fait parvenir.

Pour se démarquer de la concurrence, SteelSeries a eu l’idée d’une souris à 15 boutons (au lieu de 12 communément) “conçue pour s’adapter parfaitement au mouvements naturels de la main”. Sur ce point, la promesse est tenue mais revenons plus en détails sur ce que propose la petite bête !

PACKAGING ET DESIGN

Le produit dispose d’un emballage cartonné, épais et soigné, et la mousse intérieure qui entoure la souris la protège parfaitement des chocs et des chutes. Elle est accompagnée d’un guide de démarrage rapide qui encourage l’acquéreur à télécharger le logiciel SteelSeries Engine afin de paramétrer aux mieux les divers réglages de la souris.

Niveau design, la Rival 500 en impose, et ce n’est pas plus mal. Il s’agit d’un modèle filaire, avec une prise en main palmgrip et designé exclusivement pour les droitiers.

Rival 500

Elle mesure 11 cm de long, pour 7.8 cm de large et 4.3 cm de haut. Son poids de 129 gr permet des mouvements rapides et précis sans risquer de l’envoyer valser hors de son bureau. Son revêtement Soft Touch mat offre une douceur et un esthétisme sans pareil. L’ensemble de la souris est robuste et les boutons, bien que souples, sont fait d’un plastique renforcé très résistant.

Des revêtements “grip” sur les côtés de la souris empêchent de l’échapper accidentellement et facilitent grandement son déplacement.

En plus des 2 boutons cliquables habituels, on peut trouver 7 boutons répartis sous et autour de l’emplacement du pouce, 3 boutons latéraux sur le dessus et 1 petit bouton central qui permet de switcher entre deux dpi prédéfinis. Ils sont plutôt bien répartis sur la souris et permettent un positionnement confortable des doigts.

La molette permet un défilement à la fois horizontal et vertical et permet d’ajouter encore 2 fonctions supplémentaires si cela s’avère nécessaire.

Son fil d’une taille de 2 mètres est relativement fin et non-tressé. Je trouve cela dommage sur un produit de cette gamme. Un revêtement nylon ou une gaine plus épaisse aurait été bienvenus.

Sous la Rival 500, on remarque également 1 tirette qui permet de bloquer les deux boutons situés sous le pouce pour éviter les clics involontaires dans des jeux qui ne nécessitent pas l’utilisation de ces derniers et d’en faire ainsi un repose-pouce pour une meilleure prise en main.

Rival 500

Enfin, 3 larges patins en teflon sous la souris permettent une bonne glisse de celle-ci. Niveau précision, la souris prends en charge jusqu’à 16000 dpi.

Niveau bonus, la souris s’accompagne d’une fonction vibration et d’une minuterie entièrement paramétrables. Il est également possible de choisir la couleur du rétro-éclairage de la molette et du logo, au gré de ses envies ou en rapport avec son niveau de vie, son crédit disponible etc. sur des jeux dédiés comme Dota 2, Minecraft, Counter Strike. (Fonction Gamesense)

Enfin, il est possible de personnaliser “physiquement” la souris grâce à une plaque nominative amovible située sur l’arrière de la souris. SteelSeries fournit sur son site un fichier 3D modifiable afin de pouvoir réaliser soi-même une plaque avec son pseudo ou le nom de sa guilde/team. (Attention, SteelSeries n’effectue pas la conception de cette pièce, c’est à vous de trouver un site d’impression 3D ou une imprimante 3D pour la réaliser.)

J’avoue que je me suis laissée tenter par ce détail personnalisé. :p Vous pouvez apercevoir le rendu ci-dessous.

Rival 500

La Rival 500 est compatible PC et Mac.

UNE SOURIS AUX MULTIPLES QUALITES…

J’ai utilisé la souris quotidiennement pendant une dizaine de jours et sur deux jeux essentiellement : World of Warcraft et Heros Of The Storm.

Dans l’ensemble je suis très satisfaite de ce produit haut de gamme, aux qualités notables.

Le confort de cette souris est indéniable, même pour les petites mains. La majorité des boutons reste très accessible mais ceux situés sur le devant de la souris restent pour moi les plus difficiles à atteindre in-game. Du coup je leur ai affecté des fonctions moins importantes comme l’ouverture de la map ou de mon inventaire. Son ergonomie est idéale et conviendra au plus grand nombre. La Rival se prête également très bien au surf sur internet et à l’utilisation de logiciels graphiques.

Les boutons et la molette sont de qualité, précis et très agréables à utiliser.

Le bouton de blocage des touches inférieures est une excellente idée. Je l’utilise quand je passe de WOW à HOTS par exemple, ou quand je fais de la retouche photos de précision.

Le paramétrage complet des boutons et des “bonus” via le logiciel dédié est pratique et rapide, accessible à tous. La possibilité d’enregistrer plusieurs profils notamment, pour différents jeux et/ou personnages, est appréciable.

Le niveau maximum de précision de 16000 dpi se révèle un peu excessif. A mon niveau tout du moins, un réglage sur 1900 suffit amplement, mais sans doute cela dépend-il des jeux et des besoins de chacun. Au final, tout le monde y trouvera son compte.

La plaque nominative est un bonus non indispensable mais apprécié par les fans de personnalisation comme moi.

…MAIS UN DEFAUT QUI VIENT TERNIR L’ENSEMBLE.

Cette souris aurait donc pu faire un sans-faute si je n’avais pas noté un gros défaut en cours de partie : Si l’on sollicite trop rapidement ou à maintes reprises certains boutons comme c’est parfois le cas dans WOW, la souris se bloque et ne répond plus. J’ai d’abord pensé à une déficience de mon port USB, à un souci de configuration du logiciel ou à un cas isolé, mais force a été de constater qu’après quelques jours d’utilisation, le problème était récurrent et il est vite devenu agaçant.

Après quelques recherches sur internet, j’ai eu la mauvaise surprise de lire que pas mal de possesseurs de la Rival 500 rencontraient le même souci.  Malgré des remontées régulières auprès de la marque, notamment sur leur support, SteelSeries semble rester hermétique aux plaintes des utilisateurs et n’a toujours pas trouvé de solution. Je trouve cela dommage. Il suffirait seulement de proposer des pilotes incluant un correctif. Je trouve aberrant, pour une marque réputée, de ne pas proposer une solution concrète sur un produit relativement cher, qui se revendique idéal pour les gamers pro.

Pour ma part, un débranchement/rebranchement du port USB suffit à régler temporairement le problème mais il devient un peu contraignant d’interrompre plusieurs fois sa session de jeu pour effectuer cette manipulation, surtout sur une partie qu’on ne peut mettre en pause.

Edit du 6 avril : La dernière mise à jour déployée semble avoir enfin corrigé le problème.

₪₪₪₪₪₪₪

Voilà pour ce qui est de cette souris proposée entre 80 et 100 euros tout de même et qui, malgré le défaut évoqué ci-dessus, se trouve être un très bon produit, tant par son design que par ses fonctions. Je la recommande à tous les joueurs qui peuvent se le permettre, même si disposer de 15 boutons ne semble finalement pas si indispensable pour les MMO et MOBA les plus appréciés.