(Série) Coup de projecteur sur « Scream Queens »

Alors que des séries comme « Fear the walking dead » et « Sense8 » font fureur en ce moment, je me suis penchée sur une autre série dont les sérivores n’ont pas forcément entendu parler, j’ai nommé Scream Queens. Créée par Ryan Murphy et Brad Falchuk, à qui l’on doit notamment l’excellente American Horror Story, je ne pouvais décemment pas passer à côté. J’ai visionné les deux premiers épisodes dimanche soir et j’ai décidé de vous en parler car j’ai totalement adhéré à l’épisode pilote et au suivant : il ne fait aucun doute que je vais suivre la première saison avec enthousiasme et impatience.

Synopsis : Dirigée d’une main de fer par Chanel Oberlin (Emma Roberts), la maison Kappa Kappa Tau est la sororité la plus prisée de l’université de Wallace. Mais alors que la doyenne Cathy Munsch (Jamie Lee Curtis), profondément anti-Kappa, lui déclare la guerre en ouvrant le recrutement à toutes les étudiantes, un tueur répand la terreur à travers le campus, décimant les membres de la sororité un par un…

scream-queens-2015-55361dd6d22d1

Si l’on nous sert le parfait cliché du tueur du campus, et que cela peut rebuter nombre d’entre vous, les scénaristes ont toutefois décidé d’aborder ce thème sous un angle bien différent, se rapprochant davantage d’un « Scary movie », usant et abusant de beaucoup d’humour noir et d’une mise en scène caricaturale et sarcastique. Dans Scream Queens, il ne sera pas question de crimes violents et de frayeur, comme beaucoup ont pu le croire et comme le titre le laisse à penser, mais bel et bien d’une série pleine d’autodérision qui tend davantage vers le comique que vers le gore.

En effet, tout est ici réuni pour amuser les téléspectateurs : des personnages surprenants et un peu barrés, des situations rocambolesques, des clins d’oeil moqueurs à d’autres séries/films horrifiques, des acteurs connus dans des rôles dans lesquels on ne les attend pas forcément… Vous l’aurez compris, la surprise et le rire sont au coeur de ce show TV. Quelques fous-rires m’ont même échappé devant certaines scènes particulièrement drôles. J’en rie encore, d’y repenser. Ne voulant pas vous gâcher le plaisir, je ne m’étendrai pas sur les passages dont il est question, mais je suis persuadée qu’ils vous amuseront aussi.

scream queens

On ne va pas pour autant se mentir, on côtoie de près les clichés, aussi bien ceux des étudiantes superficielles et odieuses, lookées comme des poupées barbies, que sur les sororités tant décriées, mais pour notre plus grand plaisir puisque tout y est savamment détourné. Le scénario a beau être en carton, les épisodes n’en sont pas pour autant cousus de fil blanc ou ennuyeux à regarder. Ils sont rythmés, dynamiques et on ne voit pas le temps passer, ce qui est plutôt positif. Les répliques parfois incisives, caustiques voire hilarantes font mouche et l’ensemble de tous ces éléments se révèle des plus efficaces.

Les quelques pistes données concernant l’identité du tueur sont volontairement flagrantes voire loufoques, comme pour railler les slashers classiques et enterrer une bonne fois pour toutes les « lieux communs ». La série ne se prend clairement pas au sérieux mais propose un mélange des genres seulement destiné à nous divertir, et ça marche ! On adore, on adhère et on en redemande. L’aspect « tueur en série » est finalement relégué au second plan et ce n’est pas plus mal, surtout quand on voit ce qu’a donné la mauvaise série Scream, inspirée du film du même nom…

Les personnages sont assez différents les uns des autres et on retrouve tous les stéréotypes possibles, ce qui permet aux scénaristes de se lâcher au niveau des dialogues et des mises en situation. Cela laisse notamment à Chanel la possibilité de les tyranniser à loisir et à nous, de nous identifier ou de nous moquer d’eux. Les bruitages et les jingles sont eux aussi répétitifs et simplistes, façon soap opera, histoire d’ancrer la série encore davantage dans la dérision.

44dd4dd6-1ebf-4721-8a80-70f85b0790f2

Enfin, malgré un humour bien présent, la série dénonce : on y parle indirectement des dérives/clichés de l’Internet, des minorités, de guerre des sexes, des classes sociales, du bizutage et du pouvoir, sauf que tout ceci passe presque inaperçu entre deux scènes parodiques. Les quelques réflexions que l’on pourra en tirer se suffiront sans mal à elles-mêmes car la série n’est clairement pas là pour réveiller nos consciences.

Si un ou deux acteurs sont mauvais, que l’intrigue principale laisse à désirer, que les caricatures sont nombreuses et que l’horreur n’est pas au centre de la série, j’ai malgré tout passé un TRES bon moment devant ces deux épisodes, et j’ai hâte de regarder la suite. Le tout était marrant sans être lourd et j’ai trouvé chaque scène maitrisée et justement dosée.

Je vous recommande donc la série, ne serait-ce que pour son originalité et le mérite, pour les auteurs, d’avoir osé !

Et vous, vous avez regardé les premiers épisodes ? Qu’en avez-vous pensé ?

9 commentaires

  1. J’ai regardé les deux premiers épisodes avec un enthousiasme débordant et depuis, j’attends de pouvoir regarder le troisième avec autant d’impatience qu’un enfant de six ans devant ses paquets cadeaux à Nowel! J’ai tellement ri devant certaines scènes que je me les suis repassée en boucle après visionnage (un brin obsessionnelle, comme fille, oui). Dans le premier épisode, le face-à-face Emma Roberts // Jamie Lee Curtis est absolument priceless (je suis fan de cette femme, je dois bien l’avouer, elle a une classe naturelle qui me désarme)…
    C’est certain que ce n’est pas une série faite pour faire réfléchir, mais je lui reconnais le mérite d’être un brin cynique (cf. la scène d’Ariana Grande, magique, il n’y a pas d’autres mots), notamment au regard des comportements un extrêmes d’aujourd’hui (notamment la relation que l’on entretient avec les réseaux sociaux)(cf. toujours la scène de Chanel #2).

    Et puis, certaines répliques me rappellent les heures de gloire de Sue Sylvester dans Glee et ça, ça suffit pour me mettre en joie 🙂

    1. Merci pour ta visite et ton commentaire. Je suis tout à fait d’accord avec toi et en effet, la scène avec Chanel #2 est une de celles que j’ai préférées ! Dommage que je n’ai pu en citer d’autres au risque de spoiler les lecteurs, mais il y en a de très bonnes. Ravie de lire que je ne suis pas seule à attendre le 3 avec impatience.

  2. Coucou!! J’aime beaucoup la manière dont tu as analysé la série, c’est exactement ce que je pensais! 🙂 J’aime beaucoup les dialogues en peu crus parfois, et pareil ce second degré me fait mourir de rire! J’ai hâte de voir la suite en tout cas! J’ai trouvé ton article sur les films d’horreur.. ne me parle pas du film « ca », je pense que ce film a traumatisé toute une génération de gosse mdr! Bisous bisous!

    1. Coucou Mimi ! Ravie de te retrouver par ici ! 🙂 Je suis contente qu’on ait perçu la série de la même façon, même si ce n’est pas vraiment une surprise ! Moi aussi j’ai trop hâte de voir la suite.
      Aaaaaah « Ca », ce film n’a pas fini de faire couler de l’encre et en effet, je pense qu’il restera marquant pour bon nombre d’entre nous. Sinon qu’as-tu pensé de ma sélection ?

  3. Oh, j’aime beaucoup ton article, vais me laisser tente. Vais le mater demain soir et je reviendrais commenter pour donner mon avis. 😉

Laisser un commentaire