Oceanhorn : un Zelda-like sur iOS

A défaut de l’annonce d’un nouvel opus de Zelda sur 3DS (Pas cool Nintendo !), j’ai fait quelques recherches afin de trouver d’autres RPG susceptibles de me plaire.

Je suis alors tombée sur le jeu Oceanhorn : Monster of Uncharted seas disponible sur iOS.

oceanhorn

L’histoire : Vous vous réveillez un matin et découvrez que votre père a disparu… Vos seuls indices sont une lettre qu’il a écrite, son vieux carnet et un mystérieux pendentif. Qu’a-t-il bien pu se passer ? Explorez les îles des Mers inconnues et plongez dans un monde rempli de dangers, d’énigmes et de secrets. Combattez des monstres, apprenez l’art de la magie et découvrez des trésors ancestraux qui vous aideront à progresser dans l’aventure. Faites appel à votre habileté et à vos sens affûtés pour dévoiler les mystères qui pèsent sur l’ancien royaume d’Arcadie et sur le monstre marin appelé Oceanhorn.

J’ai donc acheté le jeu dans sa version iPad et me suis très vite lancée dans l’aventure. Dès les premières minutes, on se rend compte que ce véritable Zelda-like en reprend absolument tous les codes : du gameplay aux donjons, en passant par les ennemis, les armes à découvrir, les quarts de coeur et items à ramasser, les trésors à trouver et les énigmes à résoudre : le jeu est un habile mélange de Phantom Hourglass et Wind Waker.

Le caracter-design n’est pas en reste puisqu’il est librement inspiré de Link et des monstres qui peuplent l’univers de The Legend of Zelda. Notre héro est plutôt mignon et les différents personnages soigneusement élaborés.

On y retrouve également plusieurs « peuples » qui ne sont pas sans rappeler les gorons ou les zoras et les décors sont fidèles à ce qu’on connaît déjà des RPG.

La seul vraie différence entre les deux licences se situe au niveau de difficulté du jeu. En effet, si vous êtes coutumier des Zelda sur diverses plateformes, vous n’aurez aucun mal à venir à bout d’Oceanhorn, plus facile que son alter-ego malgré des boss parfois difficiles à tuer à l’aide du contrôle tactile.

C’est d’ailleurs à mon sens là que le bât blesse : j’ai trouvé limite impossible d’y jouer au doigt (surtout pour vaincre les boss) et c’est pour cela que j’ai préféré utiliser la manette de ma PS3 (Tuto dispo ici). De plus, on profite davantage de l’écran et des magnifiques graphismes quand on ne le cache pas à moitié pendant ses déplacements.

Les graphismes sont d’ailleurs magnifiques, colorés et très travaillés, et les cinématiques qui ponctuent le jeu sont vaiment superbes.

La bande son est également à mettre en avant puisqu’elle est variée et agréable à écouter. Point fort, elle est écrite par Nobuo Uematsu, compositeur de la saga Final Fantasy.

Le jeu a une durée de vie tout à fait convenable puisque j’approche les 12h de jeu et que je ne l’ai pas encore terminé. Le fait qu’il soit éntièrement traduit en français est un bonus non-négligeable.

L’aventure en elle-même est très prenante et on a beaucoup de mal à cesser d’y jouer. La progression se fait plutôt facilement grâce à des indices disseminés ça et là et la quête se révèle pleine de rebondissements. Si le jeu est basé sur une quête principale, vous pourrez toutefois parcourir les différentes îles dans l’ordre que vous préférez et vous pourrez les quitter et y revenir comme bon vous semble sans que cela n’influe sur l’histoire.

Le jeu est basé sur divers mécanismes qu’il vous faudra percer à jour et sur de nouveaux déplacements et attaques qui se débloquent au fur et à mesure de votre progression.

405301_oceanhornbigjpg

Pour conclure, ce jeu m’a véritablement bluffée de par sa qualité, à bien des niveaux, et son aboutissement surprenant pour un jeu de smartphone ou tablette. Je prends beaucoup de plaisir à y jouer et j’espère vraiment qu’une suite verra le jour.

Malgré un prix un peu élevé de 7,99€, je vous le recommande si vous aimez les RPG et que vous êtes un fan absolu de Link. On regrette toutefois qu’il n’ait pas été porté sur Android.

Et vous, tentés par ce Zelda-like ?

3 commentaires

  1. Ca a l’air sympa dis donc !
    En revanche, je ne sais pas pourquoi, mais je fais un blocage pour acheter un jeu sur l’Ipad ^^ A vrai dire, hormis un petit shoot-them-up, je ne joue pas sur la tablette =/

    Je vais lire ton tuto pour la manette, c’est intéressant ça !

    1. Oui, très ! C’est vrai que je peux moi aussi être frileuse à l’idée d’acheter des jeux sur smartphone/tablette mais quand on voit la qualité de ce petit RPG, difficile de rester indifférents. Je n’en achète que lorsque les graphismes et l’histoire me plaisent vraiment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lien vers votre dernier article