Mes films d’horreur préférés

J’aurais pu attendre le mois d’octobre et Halloween pour vous lister mes films d’horreur (ou films angoissants) favoris mais après tout, il n’y a pas de bonne ou mauvaise période pour en visionner !

Vous le savez sans doute, c’est le genre que j’affectionne le plus au cinéma et bien que je vois au minimum 2 films d’horreur par semaine, très peu font finalement partie de mes films favoris. En effet, nul genre n’échappe aux navets… Malheureusement en matière de films d’épouvante, il y en a à la pelle. Pour ma part, je regarde ce type de films seule, souvent la nuit pendant que mon homme dort car lui n’aime pas trop ça. La peur n’est pas un sentiment qui m’est familier en matière de cinéma donc ça ne me dérange pas, bien au contraire !

J’ai donc décidé de vous dresser une liste non-exhaustive des films du genre qui me paraissent incontournables et que j’ai particulièrement aimés. Ces films se répartiront en plusieurs catégories pour plus de clarté. Tous ces films possèdent à mes yeux des qualités qui les font sortir du lot et c’est la raison pour laquelle je les ai sélectionnés.

Je ne sais pas en ce qui vous concerne, mais je préfère parfois une atmosphère angoissante et tendue comme un string à des litres d’hémoglobine. Enfin je vous rassure, quand le sang sert parfaitement le scénario, je ne suis pas contre non plus ! ^^ J’adore aussi les films avec un twist final qui bouleverse l’histoire ou nos croyances, et il y en a plusieurs dans cet article.

Seront toutefois exclus de ma liste tous les films dits « grands classiques du genre » comme Psychose, Vendredi 13, Freddy, Massacre à la tronçonneuse et autres Hannibal, Chucky ou Scream car je présume que vous les connaissez (du moins j’espère !) et j’ai préféré me focaliser sur des films qui n’ont pas forcément « fait grand bruit ». De plus, ces classiques ont parfois des suites et ont subi de nombreux remakes ce qui altère un peu l’effet de surprise.

Etes-vous prêts pour un voyage du côté obscur de la force de l’écran ? ONE, TWO… FREDDY’S COMING FOR YOU !

LES FOUND FOOTAGE

Je crois que ce genre est mon préféré tant il apporte un côté réel à ce que l’on voit à l’écran et accentue l’immersion parmi les personnages et les décors. On distingue différents sous-genres : bandes vidéos retrouvées après la disparition/mort des vidéastes, bandes de caméras de vidéo-surveillance et les docus-fictions filmés tels des documentaires.

• Le projet Blair Witch (1999) : En octobre 1994, trois jeunes cinéastes, Heather Donahue, Joshua Leonard et Michael Williams, disparaissent dans la foret de Black Hill au cours d’un reportage sur la sorcière de Blair soupçonnée d’avoir tué des enfants, disparus de la petite ville de Burkitsville. Un an plus tard, les bandes vidéos de leur reportage sont retrouvées. A ce jour, les trois cinéastes sont toujours portes disparus…

• Sleepwalker (2001) : Ulrik Hansson est un architecte d’une quarantaine d’années qui mène une vie paisible dans une banlieue tranquille, entouré de sa femme Monika et de ses deux enfants. Un matin Ulrik se réveille baignant dans une mare de sang et découvre avec effroi que sa famille a disparu. S’apercevant également qu’il est victime de crises de somnambulisme, il décide de filmer ses errances nocturnes à l’aide de son caméscope.

• The descent (2005) : En plein milieu du massif des Appalaches, six amies se donnent rendez-vous pour une expédition spéléologique. Soudain, un éboulement bloque le chemin du retour. Alors qu’elles tentent de trouver une autre issue, elles réalisent qu’elles ne sont pas seules sous terre. Quelque chose d’effrayant est là, avec elles… Quelque chose de terriblement dangereux décidé à les traquer une à une…

• Lake Mungo (2009) : Endeuillée par le disparition de leur fille et sœur qui s’est noyée lors d’une baignade en famille,  Les Palmer et leur fils se retrouvent confrontés à des phénomènes paranormaux. Ils en apprennent alors plus sur Alice qu’ils ne l’auraient souhaité et lèvent un à un les mystères qui entouraient la jeune fille.

• Megan is missing (2011) : Megan Stewart, 14 ans, et Amy Herman, 13 ans, sont les meilleures amies du monde bien que totalement différentes. Megan est l’une des filles les plus populaires de l’école, mais elle est également habituée aux drogues, à l’alcool et à une sexualité débridée. Amy est quant à elle solitaire et mal dans sa peau, et s’accroche à sa relation avec Megan comme une bouée de sauvetage pour être mieux acceptée. Les deux jeunes filles communiquent régulièrement sur des chats vidéo via Internet ou téléphone portable, et y rencontrent également des garçons en ligne. Par le biais d’une de ses amies, Megan rentre en contact avec Josh, 17 ans, lors d’une conversation sur le Net. Ils communiquent toujours plus au fil du temps, mais nul ne sait qui se cache véritablement derrière un écran d’ordinateur… Un jour, Megan disparaît.

• The Tunnel (2011) : En 2007, le gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud a soudainement abandonné un projet visant à utiliser des tunnels souterrains désaffectés sous Sydney pour recycler l’eau de la ville. En 2008, une journaliste d’investigation, Natasha Warner, curieuse de découvrir la vraie raison de l’abandon du plan et de la disparition des sans-abris qui vivaient dans les tunnels, prend alors la décision de partir en reportage avec son équipe dans les sous-terrains.

• The Troll hunter (2011) : Armés d’une caméra vidéo, un groupe d’étudiants norvégiens se lance à la recherche de mystérieuses créatures qui semblent semer la pagaille dans la région. Durant leurs recherches, ils vont rencontrer un vieil homme surnommé le « chasseur de Trolls » qui accepte d’être accompagné dans ses parties de chasse. Ils sont loin d’imaginer ce qu’ils vont découvrir.

• ATM (2012) : Trois collègues de bureau s’arrêtent au distributeur bancaire sur le parking désert d’un centre commercial afin de retirer de l’argent pour le restaurant. Alors qu’ils s’apprêtent à sortir du local qui abrite le distributeur, un inconnu dont le visage est dissimulé par la capuche de son anorak assassine sous leurs yeux une personne qui passait par là. Terrifiés et sans moyen de communication, les jeunes gens se barricadent pour échapper au tueur mais le chauffage est en panne et la température avoisine rapidement les -15°C…

• The bay (2013) : La petite ville côtière de Chesapeake Bay doit sa prospérité à ses magnifiques points d’eau. Lorsque deux biologistes relèvent un affolant niveau de toxicité de l’eau et tentent d’alerter le maire, ce dernier refuse de semer la panique dans sa paisible cité. Décision fatale puisqu’une épidémie mortelle ne tarde pas à se répandre et transforme les habitants en hôtes de parasites mutants. Cheaspeake Bay sombre alors dans l’horreur.

• SX Tape (2014) : Afin de pimenter leur vie amoureuse, Adam et sa petite amie Jill décident de filmer leurs ébats dans un hôpital désaffecté. Après avoir été séparés un court instant, le jeune homme s’aperçoit que sa petite amie, subitement malade, change progressivement de comportement et qu’ils ne sont apparemment pas seuls dans le bâtiment.

LES PHENOMENES PARANORMAUX

Bien que je ne crois pas aux esprits et tout ce qui s’y rapporte, les films listés ci-dessous sont assez bons dans leur genre et parfois inspirés de faits réels, ce qui les rend d’autant plus intéressants à voir.

• Insidious, chapitres 1 (2010) : Josh Lambert, son épouse Renai et leurs trois enfants vivent depuis peu dans leur nouvelle maison lorsque l’aîné tombe dans un coma inexpliqué. Étrangement, une succession de phénomènes paranormaux débute peu après. Un médium leur révèle alors que l’âme de leur fils se trouve quelque part entre la vie et la mort, dans la dimension astrale les manifestations auxquelles ils sont sujets sont l’oeuvre de forces maléfiques voulant s’emparer de son enveloppe corporelle. Pour le sauver, Josh va devoir lui aussi quitter son corps et s’aventurer dans l’au-delà…

• Intruders (2012) : Bien qu’ils habitent des pays culturellement et géographiquement distincts, deux enfants, Juan en Espagne et Mia en Angleterre, reçoivent chaque nuit la visite d’un intrus sans visage, un individu terrifiant qui cherche à prendre possession de leur être. Sa présence devient de plus en plus oppressante, s’immisçant petit à petit dans leur quotidien et celui de leurs proches. L’angoisse atteint son paroxysme quand leurs parents deviennent eux aussi témoins de ces apparitions.

• Sinister (2012) : Ellison est un auteur de romans policiers qui s’inspirent de faits réels. Dans l’espoir de parvenir à écrire un nouveau best-seller, il emménage avec sa famille dans une maison où les anciens propriétaires ont été retrouvés pendus. Ellison découvre dans le grenier des bobines 8mm contenant les images du meurtre d’autres familles. Qui a filmé ces images et pour quelle raison ? Ellison va tenter de répondre à ces questions tandis qu’une entité surnaturelle, qui apparaît sur les films, menace de plus en plus sa propre famille.

• Insidious, chapitre 2 (2012) : Après tout ce qu’elle a affronté, la famille Lambert s’efforce de reprendre une vie normale. Mais alors que la police enquête sur la mort brutale d’Elise Rainier, une médium qui a plusieurs fois aidé les Lambert, Renai constate avec effroi que les esprits n’ont pas fini de tourmenter sa famille… Josh va alors devoir plonger dans ses souvenirs d’enfant pour les sauver.

• Conjuring : les dossiers Warren (2013) : Avant Amityville, il y avait Harrisville… Conjuring : Les dossiers Warren, raconte l’histoire horrible, mais vraie, d’Ed et Lorraine Warren, enquêteurs paranormaux réputés dans le monde entier, venus en aide à une famille terrorisée par une présence inquiétante dans leur ferme isolée. Contraints d’affronter une créature démoniaque d’une force redoutable, les Warren se retrouvent face à l’affaire la plus terrifiante de leur carrière…

• Mamá (2013) : Cinq ans auparavant, deux sœurs, Victoria et Lily, ont mystérieusement disparu le jour où leurs parents ont été tués. Depuis, leur oncle Lucas et sa petite amie Annabel les recherchent désespérément. Tandis que les petites filles sont retrouvées dans une cabane délabrée et partent habiter chez leur oncle, Annabel tente tant bien que mal de leur réapprendre à mener une vie normale. Mais elle est de plus en plus convaincue que les deux sœurs ont été suivies par une présence maléfique…

LES LEGENDES URBAINES

J’adore les légendes urbaines parce qu’encore une fois, elles s’inspirent de faits relatés par des gens persuadés de leur bien fondé. Malheureusement il y a peu de bons films de ce genre, l’abus d’effets spéciaux et de parties romancées venant souvent gâcher le fond mystérieux et effrayant de ces légendes.

• Candyman (1992) : Helen Lyne, une étudiante, décide d’écrire sa thèse sur les mythes et légendes locales. C’est en visitant une partie de la ville inconnue qu’elle découvre la légende de Candyman, un homme effrayant qui apparait lorsqu’on prononce cinq fois son nom en face d’un mirroir. Helen, pragmatique, choisit de ne pas croire à l’existence de Candyman. Mais son univers bascule dans l’horreur quand une série de meurtres horribles commence…

• La prophétie des ombres (2002) : Le 5 septembre, à Washington DC, juste avant de mourir, la femme du journaliste John Klein raconte à son mari avoir vu une silhouette étrange surgir de nulle part. Le 12 novembre, à Point Pleasant, en Virginie, lors d’une enquête qu’il a décidé de mener, John s’aperçoit que plusieurs personnes ont été témoins de la même apparition et que toutes sont décédées depuis. « Créature étrange », « Regard glaçant », « Grandes ailes », ces indications semblent décrire un spectre diabolique qui a donné lieu à une légende urbaine. Le 28 novembre, à Denver, dans le Colorado, la silhouette apparaît et 99 personnes périssent dans un accident. Le 10 décembre, à Point Pleasant, la silhouette de mauvaise augure se manifeste à nouveau… Annonce-t-elle une nouvelle catastrophe ?

• Wolf creek (2005) : Trois jeunes randonneurs partent pour trois semaines de trekking dans le désert australien. Ils en profitent pour aller admirer Wolf Creek, un cratère causé par un météorite vieux de plusieurs milliers d’années. Cette nuit-là, ils retrouvent leur voiture en panne. Lorsque un autochtone leur propose de l’aide, ils se croient sauvés. Pourtant, le vrai cauchemar commence…

INCLASSABLES

Ces films ne peuvent vraiment être classés car le fond de l’histoire repose sur des phénomènes pas clairement établis, volontairement confus ou dont la fin vous serait spoilée si je les classais dans les catégories ci-dessus. A vous donc de vous faire votre propre idée…

• Memento (2000) : Leonard n’a plus qu’une idée en tête : traquer l’homme qui a violé et assassiné sa femme afin de se venger. Sa recherche du meurtrier est rendue plus difficile par le fait qu’il souffre d’une forme rare et incurable d’amnésie. Bien qu’il puisse se souvenir de détails de son passé, il est incapable de savoir ce qu’il a fait dans le quart d’heure précédent, où il se trouve, où il va et pourquoi. Pour ne jamais perdre son objectif de vue, il a structuré sa vie à l’aide de fiches, de notes, de photos, de tatouages sur le corps. C’est ce qui l’aide à garder contact avec sa mission, à retenir les informations et à garder une trace, une notion de l’espace et du temps.

• Ca – il est revenu (2003) : Une créature sans nom, Ca, répand la terreur et la mort dans la petite ville de Derry. Une bande d’enfants décide alors de mettre fin aux agissements du monstre, suite au décès du petit frère de l’un d’entre eux. Ils tuent la créature et le calme semble revenir peu à peu. Trente plus tard, les sept amis se réunissent de nouveau à Derry : Ca est revenu…

• La colline a des yeux (2006) : Pour fêter leur anniversaire de mariage, Big Bob Carter, un ancien policier de Cleveland, et sa femme Ethel ont demandé à leur famille de partir avec eux en Californie. Big Bob est sûr que faire la route tous ensemble les aidera à resserrer des liens familiaux un peu distendus. Même si tout le monde vient, personne n’est vraiment ravi d’être là. Lynn, la fille aînée, s’inquiète du confort de son bébé. Son mari, Doug, redoute de passer trop de temps près de son beau-père. La jeune Brenda regrette de ne pas être allée faire la fête à Cancun avec ses amis. Et Bobby ne s’intéresse qu’aux deux chiens de la famille. Une route désertique va conduire les Carter vers le pire des cauchemars…

• Martyrs (2008) : Lucie, une petite fille de dix ans, disparue quelques mois plus tôt, est retrouvée errant sur la route. Son corps maltraité ne porte aucune trace d’agression sexuelle. Les raisons de son enlèvement restent mystérieuses. Traumatisée, mutique, elle est placée dans un hôpital où elle se lie d’amitié avec Anna, une fille de son âge. 15 ans plus tard, on sonne à la porte d’une famille ordinaire. Le père ouvre et se retrouve face à Lucie, armée d’un fusil de chasse. Persuadée d’avoir retrouvé ses bourreaux, elle tire.

• Atrocious (2010) : Cristian et July, un frère et une sœur passionnées de légendes urbaines et de cinéma, décident de filmer leurs vacances dans une maison de campagne jouxtant un labyrinthe où une petite fille a disparu des années auparavant. Quand le chien de la famille est tué dans le labyrinthe, et que leur petit frère disparaît en pleine nuit, ils sont bien décidé à découvrir les mystères qui entourent la maison.

• Père Noël Origines (2011) : Dans le Grand Nord finlandais, une équipe de chercheurs américains vient de découvrir ce qui pourrait bien être la tombe du Père Noël et s’apprête à dévoiler au monde la face cachée de ce personnage de légende…

• Insensibles (2012) : A la veille de la guerre civile espagnole, un groupe d’enfants insensibles à la douleur est interné dans un hôpital au cœur des Pyrénées. De nos jours, David Martel, brillant neurochirurgien, doit retrouver ses parents biologiques pour procéder à une greffe indispensable à sa survie. Dans cette quête vitale, il va ranimer les fantômes de son pays et se confronter au funeste destin des enfants « insensibles ».

• Babycall (2012) : Anna fuit son ex-mari violent, avec son fils de 8 ans, Anders. Ils emménagent à une adresse tenue secrète. Terrifiée à l’idée que son ex-mari ne les retrouve et lui enlève son enfant, Anna achète un babyphone pour être sûre qu’Anders soit en sécurité pendant son sommeil. Mais d’étranges bruits, provenant d’un autre appartement, viennent parasiter le babyphone. Anna croit y entendre les cris d’un enfant… A mesure du temps, elle est témoin de phénomènes étranges.

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Voilà pour ce qui est de cette longue sélection qui va certainement s’étoffer au fil de mes visionnages. Attention, certaines de ces histoires sont des histoires vraies ou sont librement inspirées de faits réels… « Megan is missing » en fait partie et peut vraiment effrayer les parents que vous êtes peut-être…

Vous pourrez trouver d’autres films d’horreur juste ici, où je partage également mes comédies, films d’animations, comédies musicales préférés etc. Je vous encourage vivement à vous inscrire sur le site où vous pouvez créer vos propres listes, donner vos notes et rédiger vos critiques.

N’hésitez pas à me faire part des films d’horreurs que vous préférez et à me proposer des titres qui ne font pas partie de ma sélection, bien qu’il va être difficile pour vous d’en trouver que je n’ai pas déjà vus ! ^^ J’espère que cet article vous plaira et que vous prendrez autant de plaisir que moi à les regarder dans le noir le plus complet.

A bientôt !

16 commentaires

  1. Ah, voilà une passion qu’on ne partage pas !:D Ce n’est pas que je n’aime pas les films d’horreur, mais je suis vraiment trop trouillarde. D’ailleurs, dans la liste, je n’ai vu que le Projet Blair Witch, que j’avais vraiment bien aimé, et je n’ai même pas vu les classiques dont tu parles, même si je les connais évidemment de nom. Je crois qu’on a « Ca » en DVD, il faudra qu’on tente à l’occasion.

    1. Ahah, on ne peut pas tout avoir en commun. J’avoue que la peur, en tout cas devant un écran, c’est un sentiment que je ne connais pas du tout.
      « Ca » est vraiment super, surtout que moi je l’ai vu quand je devais avoir 14 ans donc forcément ça marque. Tu devrais vraiment le regarder d’autant qu’il ne doit plus faire si peur que ça.

  2. Merci pour ton partage, il y en a pleins que je ne connaissais pas et qui ont dû me passer sous le nez ! Grâce à toi, je rattrape le retard 😉

    Mon préféré dans ta liste étant The Conjuring : je suis allée le voir au cinéma lors de sa sortie et franchement j’ai pleuré tellement j’ai eu peur, j’osais plus respirer à certains moments c’était hyper stressant et les acteurs étaient géniaux !

    1. C’est vraiiiii ?!!
      Comme quoi on est vraiment pas égaux devant la peur. Je l’ai vu au ciné aussi et il ne m’a pas effrayée du tout ! ^^ Par contre c’est vrai que les acteurs étaient bons.
      J’espère que les films de ma liste te plairont. 😉

      1. Oh si sans doute plein !
        Tu aimes les comédie horrifique ? Tu as vu « Severance »?
        Le film français « Jeux d’enfant » est bien flippant aussi. Tout est dans l’ambiance et les films de genre français sont aussi pas mal du tout, il faut s’y attarder !
        As-tu vu « La Cabane dans les bois » ? Partant comme un film d’horreur classique, il est au final très original . Pas mal de clins d’oeil…
        Je regarderai dans ma DVDthèque pour te donner d’autres titres si tu veux 🙂

        1. Je ne connais pas du tout ce genre, à voir même si j’ai un doute !
          Non, je n’ai pas vu « Severance » ni « Jeux d’enfants » tiens. Je vais jeter un œil.
          Pour « La cabane dans les bois », j’ai regardé la moitié je crois mais je me suis lassée du côté observateurs derrière leurs écrans, du coup je n’ai pas vu la fin.
          Je veux bien d’autres titres en tout cas, merci d’avance. 😉

  3. Je suis tout à fait d’accord, il y a bons nombres de navets dans ce genre. J’ai un soucis, j’adore ce genre là mais je suis une pire trouillarde du coup j’ai mal à en regarder seule. Par contre j’ai vu pas mal des films dont tu parles. Les deux premières catégories sont mes préférées en règle général et comme toi je préfère la tension aux litres de sang inutiles 🙂

    Dans la première catégorie, Megan is missing est horrible enfin je me souviens de la fin surtout.. Le projet Blair witch j’ai appris à l’apprécier en vieillissant, je pense que j’étais trop jeune la première fois 🙂 J’ai vu Troll Hunter que j’avais bien aimé. Il me semble avoir vu The Bay mais je ne m’en souviens pas ^^ J’ai également vu The Tunnel et The Descent.

    ATM j’avais hésité mais vu qu’il est dans ta liste, je tenterai de le regarder à l’occasion. J’ai noté également Sleepwalker et Lake Mango.

    Sinon j’ai vu tous les films que tu as cité dans la catégorie Phénomènes paranormaux et ils sont vraiment géniaux dans le genre ! Ce genre de films me fait terriblement peur et me donne en général de « beaux » cauchemars…

    Sinon un film me vient à l’esprit, je serai curieuse de savoir si tu l’as vu, mais je suppose, et dans ce cas ce que tu en avais pensé, je me souviens que je l’avais beaucoup aimé et qu’il m’avait bien fait flipper mais c’était il y a presque 5 ans, il faudrait que je le revois, bref il s’agit de Phénomènes Paranormaux avec Mila Jovovich 🙂

    Merci pour cet article j’adore 🙂

    1. Je suis ravie que l’article te plaise. Je vois qu’on a pas mal de films en commun.

      Concernant le film avec Jovovich, je pense l’avoir vu mais il y a très longtemps. Je vérifierai mais si c’est le cas, c’est qu’il ne m’a visiblement pas laissé un souvenir impérissable comme d’autres que j’ai du voir au même âge.

  4. Je ne pas vu la plus part des films, mais j’ai été étonné de voir Troll Hunter dans film d’horreur (ou angoissant). Je trouve pas du tout, il fait plus docu « scientifico-ethologico-troll » que film d’horreur. Enfin, c’est de cette façon dont je l’ai perçu.
    Finlament, c’est plutôt récent, tu ne fais pas dans le old school ? (Braindead, Evil dead, etc…)

    1. Moi non plus je ne trouve pas mais je sais que ça peut effrayer certaines personnes.

      En fait je tenais avant tout à le faire connaître aux fans du genre en le mentionnant. 😉 Si des films d’horreur bien hard ne me font pas peur, tu imagines bien que Troll hunter, c’est de la rigolade pour moi ! ^^

      Je ne fais pas dans le old-school car je n’en connais que très peu. Et il faut le dire,j’ai du mal avec les vieux films en général.

      1. Yep de même pour les old school, je ne sais pas si j’arriverai à me remater un Braindead autres que pour les quelques scènes cultes d’effusion de sang et de démembrement aux kilos (pas parce que ça fait peur, mais je suppose que ça a mal vieillis ?).

  5. Aaah, j’adore aussi les films d’horreur, mais j’avoue que ma préférence va aux films avec tout plein de zombies dégueu qui mangent tout le monde (le remake de « L’Armée des Morts » me met en joie à chaque visionnage)(et dans le genre comique, je te parle même pas de « Bienvenue à Zombieland) !
    J’ai adoré Mama, je l’ai trouvé drôlement poétique pour un film de ce genre-là (tant pour l’ambiance, l’histoire que les images et les couleurs), et Conjuring / Insidious / Sinister font partie du petit cercle des films qui m’ont quand même mis une grosse claque dans la tronche… C’est dommage qu’on ne retrouve jamais les sensations et sursauts propres au premier visionnage d’ailleurs, parce que si c’était le cas, je regarderais Insidious en boucle 🙂

    Tu as aiguisé ma curiosité par contre : « Megan is missing », je n’en avais jamais entendu parler mais il m’a l’air fort sympathique… Je le note!

Laisser un commentaire