Un 14 juillet au Lac Kir

Comme chaque année la Fête Nationale est l’occasion pour l’homme et moi de nous « poser » tranquillement au lac Kir et de passer un moment à deux. Pas de chien hyperactif (le nôtre !) pour sauter sur tout ce qui bouge et monopoliser l’attention, personne autour pour nous embêter, pas d’électronique pour nous accaparer : Un événement qui nous permet de profiter l’un de l’autre et d’un moment apaisant au calme.

Nous prenons la décision d’assister au feu d’artifices depuis les hauteurs histoire de surplomber le lac et d’avoir une vue imprenable sur les tirs, de profiter du chant des cigales et d’une tranquillité rare en ville. Un peu de « randonnée » sur un petit chemin déjà tracé histoire de grimper tout en haut puis contourner la carrière et nous chercher un coin tranquille à flan de montagne.14 juillet

L’endroit choisi, on déplie la couverture et on s’installe.  Un petit vent souffle parfois timidement pour masquer la chaleur accablante du soleil encore vif et brûlant. De là-haut on respire, on admire, on bronze et on joue. Le jeu par excellence : le Uno. Comme un rituel chaque 14 juillet, il nous aide à patienter pendant quelques heures jusqu’au coucher du soleil et la tombée de la nuit.

On fait quelques photos du paysage, une photo à deux, on traque la cigale qui nous vrille les tympans mais mon zoom n’est pas assez puissant pour l’immortaliser… Dommage… On l’a déjà aperçue, c’est un avant-goût des vacances ! Les parties de cartes s’enchaînent, les organisateurs s’affairent, quelques trains passent sur les voies en contrebas et le monde envahit peu à peu les berges du lac.

Le soleil se couche, les gens sont de plus en plus nombreux autour de nous et arrive enfin l’heure du feu.

14 juillet

Pendant trente minutes, des gerbes de couleurs envahissent le ciel et se reflètent dans l’eau, la nuit s’illumine et s’embrase, des comètes s’envolent vers les étoiles, des petits parachutes descendent lentement du ciel en virevoltant et les explosions retentissent par delà les musiques de Skylab. Le bouquet final nous émerveille et c’est déjà fini.

14 juillet

Vient le moment un peu poétique ou tout le monde redescend à la lumière de sa torche, de sa lampe frontale ou de son téléphone portable, créant au loin de longues colonies de vers luisants sur tous les flans de la montagne. Quatre petits kilomètres à pieds nous attendent maintenant pour rentrer à la maison…

A l’année prochaine !

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Si vous voulez voir deux petites vidéos, c’est ici et .

8 commentaires

  1. Tes photos de feu d’artifice sont vraiment très réussies, je m’y suis essayée aussi, mais sans grand succès, avec mon petit apn.:)
    Votre rituel a l’air vraiment sympa en tout cas. Le feu d’artifice chez nous était plus simple et plus court, mais quand même très agréable à regarder.
    Amy Articles récents..Tomb Raider, mon avisMy Profile

    1. Merci ! Je ne les ai pas toutes mises et c’était mon premier essai de nuit avec mon hybride, mais c’est vrai que dans l’ensemble je suis plutôt contente. Peu importe la taille du feu, c’est toujours un moment sympa à passer en couple je trouve.

    1. Merci. 😉 C’est vrai qu’au dessus de l’eau ça donne une autre dimension.
      Pour celui de la Tour Eiffel je comprends, pas moyen de trouver un endroit au calme là-bas et je fuis toujours la foule moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lien vers votre dernier article