Cela fait presque 10 jours que je peux tester en exclusivité Animal Crossing : New Leaf sur 3DS. J’avais donc envie de vous donner mes impressions sur ce nouvel opus après environ 50h de jeu.

Il y a de cela 7 ans, j’étais déjà accro à Animal Crossing : Wild World, ayant presque usé ma cartouche de jeu tellement j’ai passé de temps dessus, réunissant toutes les collections de meubles, de papiers peints, d’objets, obtenant toutes les améliorations, remplissant mon musée, faisant des échanges de folie avec mes “amis” et ayant découvert autour du jeu une communauté vraiment sympa et solidaire, de tous âges et horizons.

C’était donc non sans une certaine appréhension que j’attendais Animal Crossing : New leaf, craignant d’avoir perdu tout intérêt pour le jeu ou de le trouver redondant. C’était sans compter sur de nombreuses nouveautés qui jalonnent les journées dans votre ville car oui, vous en êtes désormais le Maire. Et c’est en partie pour cela que les surprises sont au rendez-vous.

Pour ceux qui ne connaissent pas du tout le jeu, voilà ce qu’en dit le site Jeuxvideo.com :

Animal Crossing est une simulation de vie nous permettant d’évoluer dans un petit village peuplé d’animaux, parfaitement synchronisé avec l’horloge interne de la console (date, heure, saison). Ici, pas de monde à sauver, d’invasion de zombies à repousser, ni de glorieuse mission à accomplir : chacun fait ce qu’il veut.

Ainsi, les plus sociables passent généralement leur temps à discuter avec les habitants du village tandis que les amoureux de la nature partent à la pêche ou à la chasse aux papillons. Les décorateurs en herbe réorganisent régulièrement l’intérieur de leurs maisons, les fans de design créent leurs propres motifs à l’aide du stylet, les collectionneurs exposent leurs trouvailles dans le musée, les curieux visitent les villes des autres joueurs en ligne ou en réseau local… Bref, ce qui fait la force d’Animal Crossing, c’est justement son côté bac à sable.

L’aventure commence cette fois non pas par un voyage en taxi mais en train, et comme avant, il s’agit au cours du trajet de décider des noms de votre personnage et de votre ville et de la configuration de la carte de cette dernière. Votre arrivée sonne la découverte du village, de vos premiers voisins et de Marie, votre bras droit.  Les missions commencent en douceur pour vous installer au mieux et apprendre les bases (la pêche, la chasse, la cueillette, les outils…). Il vous faudra également “emménager” dans votre tente (Et oui ! être Maire ne vous donne pas d’office droit à une maison, ahah !) dont vous pourrez, heureusement, choisir l’emplacement.

Concernant mon expérience de jeu, je vais essayer de ne pas trop vous en dévoiler pour que la surprise soit presque totale mais voici les nouveautés qui apparaissent dans cette mouture 2013, sans toutefois vous préciser à quels moments du jeu elles feront leur apparition. (Ca, ce sera à vous de le découvrir… )

♠ L’accès à une île indépendante de votre village

♠ La nage (oui, vous pourrez enfin vous baigner et faire de la plongée, ce que l’on a tous un jour regretté dans le premier opus, avouez…)

♠ La possibilité d’agrandir la rue commerçante et de lancer des travaux (bâtiments, embellissements, etc.)

♠ La possibilité de mettre en place des arrêtés municipaux et des pétitions

♠ Le partage via QR Code des motifs et vêtements créés

♠ L’amélioration de la messagerie entre amis et possibilité de dialoguer ensemble, chacun depuis sa ville

♠ L’apparition de nouveaux arbres fruitiers

♠ Les améliorations extérieures de sa maison (un château si ça vous tente… et que vous avez les moyens !)

♠ De nouvelles missions, des excursions et des mini-jeux

♠ Des items et costumes exclusifs Nintendo et de nouveaux thèmes

♠ Une gare qui remplace ce qui étaient autrefois les portes de la ville

♠ Le village témoin qui vous permet de visiter les maisons des personnes que vous “streetpassez” sans sortir de votre ville

♠ De nouvelles boutiques, de nouveaux personnages et de nouvelles visites surprises

♠ Des badges à acquérir, des évaluations à recevoir (déco, indice de satisfaction…)

♠ La possibilité de créer plusieurs personnages et sauvegardes dans le même village mais de Maire, il n’en restera qu’un ! (Comme dans Highlander ! J’suis déjà sortie…)

♠ De nouveaux outils qui vous réservent de sympathiques surprises (par exemple le mégaphone qui vous permet de héler des villageois grâce au micro de la 3DS ! Idée géniale je trouve.)

De nombreuses nouveautés non-exhaustives (et pour cause, je commence seulement !) des plus appréciables qui permettent de renouveler la licence tout en conservant et améliorant ce qui a fait son succès : le character-design très kawaii, les musiques douces et entraînantes, un humour débile mais pourtant drôle (on y trouve des jeux de mots culte, attention !), la personnalisation à l’extrême, la “collectionnite” aiguë, la diversité des activités… tout cela mis en valeur par la nouvelle définition des écrans et la 3D de la console, cela va de soi !

De plus, ce qui rend le jeu addictif, c’est que les horaires, les saisons et autres indices temporels influencent vos trouvailles et les éléments du jeu. Ainsi on ne trouve des navets que le dimanche matin, on ne reçoit la visite de tel ou tel vendeur voleur (vous comprendrez pourquoi…) qu’une fois par semaine, on attrape telle espèce d’insecte seulement en été, etc.

Autre point fort du jeu, les travaux et améliorations coûtent certes cher mais en dédiant quelques minutes à la pêche (surtout sur l’île) et en passant par la boutique de Risette à votre retour pour lui vendre vos trouvailles, vous parviendrez rapidement à récolter de coquettes sommes.

Bon, paraît-il que vos voisins contribuent aux travaux publics mais sur 3 constructions (un pont suspendu, un puits et une fontaine) lancées à Leafcove (ma ville), je n’ai eu qu’un seul apport de quelques centaines de clochettes par l’un d’eux ! Peut-être ai-je remboursé mon prêt trop vite, en fait… ce qui n’est malheureusement jamais le cas IRL…

Il vous faudra également mettre de l’argent de côté pour rembourser votre prêt immobilier et l’agrandissement de votre demeure. Pour cela les créateurs ont fait aussi fort que La Poste* : un DAB est disponible au bureau de poste pour effectuer tous vos versements.

* tu la perçois mon ironie là ? Uhuh !

Concernant les nouveautés, on a également droit à un système de transfert des objets plutôt ingénieux via des “casiers” qui vous permettent de déposer ou retirer des objets à volonté d’un lieu à un autre (villes comprises), et cela sans risque de les oublier ou de les mélanger avec ceux de votre invité/hôte.

Vous pouvez également participer ensemble à des excursions et concours et même jouer à cache-cache avec vos voisins. Comme avant, de nombreuses interactions vous permettent de vous lier d’amitié avec vos concitoyens ou au contraire, de vous fâcher avec eux. D’ailleurs, vous pouvez vous plaindre de problèmes de voisinage directement auprès de Marie qui prendra les mesures nécessaires. Gare aux incivilités ! Non mais oh !

persoacnl

Vous l’aurez compris, les nouveautés sont nombreuses et croyez-moi, très plaisantes à découvrir et à jouer. Il me semble difficile de s’en lasser et pourtant, j’y passe déjà beaucoup de temps. En fait je l’avoue, je ne fais presque que ça ! ^^ Au moins que mon musée est presque plein…

Je suis aussi accro voire plus qu’il y a 7 ans et tout a été pensé dans les moindres détails pour charmer à la fois les anciens fans de la licence et ceux qui la découvrent.

Les deux seuls reproches que j’ai à faire sont les suivants :

1) J’aurais aimé une sorte de journal de bord qui recense les missions effectuées et celles à faire car il m’est difficile de me rappeler qu’il y a 4 jours, Lico (ma voisine licorne) m’avait demandé de lui ramener un oursin… Ceci est bel un exemple de ce que vous aurez à faire pour “socialiser” ! ^^

2) Les transitions pour les entrées/sorties des villes sont un peu longues et interrompent la partie des joueurs.

Vous l’aurez compris, je suis totalement séduite par la licence et ne m’en lasse pas. Je sens poindre encore de nombreuses nouveautés et surprises au cours du jeu et c’est un bonheur de découvrir ce que chaque jour nous réserve. Elles encouragent à pousser l’expérience toujours plus loin et l’objectif est atteint !

Animal Crossing : New Leaf est un jeu à acheter les yeux fermés même si, comme moi, vous détestez les Sims ! ;p

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Pour celles et ceux qui possèdent déjà le jeu ou vont bientôt se le procurer, vous pouvez m’ajouter grâce à mon code ami : 5327 1024 6506. Faites moi signe afin que je vous ajoute moi aussi.