J’en avais déjà parlé ici, je m’intéressais de près à la série “Bates Motel” qui retrace la jeunesse et le passé de Norman Bates, un des tueur en série du cinéma les plus connus et tout droit sorti du film “Psychose” d’Hitchcock . La série permet de découvrir plus avant le personnage et je n’ai donc pas pu passer à côté de la première saison qui vient de s’achever. Et pour le dire franchement, je n’ai pas été déçue !

SynopsisAprès la mort mystérieuse de son mari, Norma Bates décide de refaire sa vie loin de l’Arizona, dans la petite ville de White Pine Bay dans l’Oregon, et emmène avec elle son fils Norman, âgé de 17 ans. Elle rachète là-bas un vieux motel abandonné depuis de nombreuses années, ainsi que le manoir qui trône majestueusement quelques mètres plus loin. La mère et le fils partagent depuis toujours une relation complexe, presque incestueuse. Des événements tragiques vont les pousser à se rapprocher encore davantage. Ils partagent désormais ensemble un lourd secret…

bates motel

Dans le rôle de Norman Bates, on retrouve donc un Freddie Highmore désormais bien loin de ses rôles de petit garçon attachant et innocent. Il donne au personnage beaucoup de profondeur et de matière grâce à une interprétation sans faille, couvrant une palette d’expressions impressionnantes. On arrive sans mal à deviner les émotions et traits de caractère du tueur en devenir à mesure qu’il se révèle, face à des événements plus ou moins intenses et tragiques. Il retranscrit parfaitement la complexité du personnage de Norman, tantôt ami protecteur, élève intelligent, travailleur et fils parfait, tantôt adolescent froid, impulsif, égaré et déconnecté de la réalité.

Dans le rôle de Norma, on découvre une Vera Farmiga toujours juste qui interprète à merveille le rôle de la mère possessive, versatile et un brin perchée qui mène une vie compliquée et essaye tant bien que mal de se reconstruire. Il s’agit là aussi d’un personnage ambigu et controversé : tantôt mère aimante et protectrice, tantôt femme castratrice et manipulatrice redoutable capable de tout pour arriver à ses fins. On se surprend toutefois à la trouver attachante et à vouloir les protéger, elle et son fils, des menaces qui pèsent sur eux.

Ce duo d’acteurs est tout bonnement remarquable et s’accorde à la perfection dans son rôle mère/fils trouble et énigmatique.

bates motel

Concernant l’intrigue, on entre rapidement dans le vif du sujet grâce au premier épisode qui nous plante le décor et laisse déjà place aux interrogations de toutes sortes. Durant les 10 épisodes de cette saison, il n’y a aucun temps mort, aucune digression ennuyeuse ou superflue qui nous fasse perdre le fil. Je trouve que la série apporte beaucoup au film “Psychose” car elle nous aide à décrypter Norman en nous racontant ce qui a fait de lui ce qu’il est dans le film. M’y connaissant en matière de tueurs de toutes sortes, je peux vous dire que les choses ont été bien faites et que les personnages sont fidèles la réalité.

Les décors (dont le fameux manoir) et mises en scène sont riches et conformes à l’ambiance sombre du film et du livre. Ils permettent d’entretenir une tension et une atmosphère angoissante tout du long. La seule chose qui m’a quelque peu dérangée est ce mélange d’éléments très “sixties” (garde-robe, manoir, véhicules, accessoires) avec des éléments trop actuels voire modernes, ce qui laisse une impression d’anachronisme par moments. Cependant ces derniers sont nécessaires voire primordiaux pour l’élaboration et l’évolution des relations entre les personnages et servent plutôt bien le scénario. Je comprends donc ce parti-pris de la part des auteurs.

Les personnages secondaires, quant à eux, permettent d’introduire de nouvelles intrigues et même le Motel regorge de secrets enfouis qui vont précipiter Norman et sa mère dans la tourmente. Les rebondissements sont nombreux, le rythme s’accélère pour toujours finir par retomber, mais croyez moi, pas comme un soufflé ! Chaque épisode apporte son lot de surprises et entretient l’impatience.

A la fin de la saison, on se rapproche davantage de la nature réelle de Norman Bates et l’intrigue atteint son paroxysme. On comprend qu’il n’y aura plus de retour en arrière possible et que la série va connaître un véritable tournant dans la saison suivante.

Je me rends compte que je n’ai aucune critique négative à émettre concernant cette série car je n’ai été déçue sur absolument aucun point. C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que je vous la recommande. Elle est pour moi une des meilleures séries que je classe troisième derrière mes deux séries préférées et pas des moindres : American Horror Story et Dexter. (Classement qui a changé depuis)

J’ai vraiment adoré cette saison et il me faudra beaucoup de patience pour tenir jusqu’à 2014, date de la diffusion de la seconde.

Fait-elle partie des séries que vous suivez ? Si oui, comment l’avez-vous trouvée ?