Pendant longtemps je n’ai pas voulu entendre parler d’eBook ni de livre dématérialisé, aimant trop les livres pour penser lire « autrement ». Puis sont arrivés sur nos tablettes de nouveaux livres appelés livres augmentés dans lesquels s’est glissée une bonne dose de « technologie » et ce concept a su peu à peu me séduire.

Curieusement, c’est ainsi que j’ai découvert la lecture sur écran et j’ai peu à peu commencé à m’intéresser aux livres numériques. Par la suite, je me suis procurée quelques epub et j’ai davantage lu sur mon téléphone et mon iPad, notamment dans le train ou le soir avant de m’endormir, découvrant les avantages de la lecture numérique : prix des livres moins élevé (surtout quand l’édition poche n’est pas encore sortie), gain de place, possibilité de lire la nuit sans déranger mon homme avec une lampe.

Au fil du temps, j’ai finalement fini par ne plus lire que sur des écrans.

Seulement voilà, l’iPad, les tablettes et les smartphones en général ne sont pas forcément adaptés pour la lecture (iPad trop lourd, écran du S3 trop petit, reflets gênant en extérieur ou près d’une fenêtre, batterie vite déchargée…) et la fatigue oculaire se faisait vite ressentir. Pour ma part, je lis au minimum 3 livres par mois, ce qui représente non seulement un budget mais surtout des heures d’efforts pour mes yeux.

Pour toutes ces raisons pratiques et financières, j’ai décidé d’investir dans une liseuse digne de ce nom et j’ai opté pour la Kobo Glo. J’avais choisi de prendre la rose mais à la dernière seconde, j’ai finalement craqué pour la bleue. 😉

L’écran résistif est vraiment surprenant et change considérablement des écrans capacitifs des tablettes et smartphones. Ici, pas de chichi, le seul intérêt est de s’approcher au mieux du rendu du livre et donc de donner une impression d’encre imprimée sur du papier : le contrat est rempli grâce à la technologie E-ink et j’avoue que c’est très reposant. De plus, cette technologie représente une économie d’énergie énorme et permet une belle autonomie.

Il est évidemment moins réactif que sur une tablette capacitive mais c’est amplement suffisant pour tourner les pages et effectuer quelques réglages de base. Pour les caractéristiques techniques, je vous invite à les découvrir >ici<.

La Kobo propose un menu relativement simple comprenant des étagères qui présentent les livres que vous possédez, mais aussi une page « Découvrir » faite de suggestions en rapport avec vos goûts et les notes que vous attribuez aux livres,  une liste d’envies faite des livres que vous épinglez dans les suggestions de lecture et une page « Reading life » qui vous renseigne sur vos statistiques de lecture et comprend une partie « Badges » ou récompenses à la façon de Foursquare.

Un page « Suppléments » nous offre également quelques fonctions supplémentaires : Un jeu d’échecs, un Carnet de croquis, un jeu de Sudoku et un navigateur internet.

La Kobo Glo prend en charge les formats suivants EPub, PDF, TXT, HTML et RTF ; formats images : JPEG, GIF, PNG et TIFF ; formats Bandes Dessinées : CBZ et CBR.

Point non-négligeable, surtout pour l’oiseau de nuit que je suis, elle dispose d’une lumière Lightluxe pour lire la nuit sans source de lumière externe. L’intensité de la lumière est bien évidemment ajustable et elle est assez douce pour ne pas faire mal aux yeux.

Enfin, elle dispose également d’une connexion wifi pour l’achat direct depuis votre liseuse. Sa mémoire est de 2 Go mais elle est extensible via mini SD. Elle est livrée avec un câble USB vous permettant les transferts et la recharge sur le PC. Pour ma part, je la recharge avec son câble connecté au chargeur de mon iPad et cela fonctionne très bien donc pas besoin d’en acheter un !

Au niveau de la taille, elle s’apparente à un livre de poche (le format idéal) et elle est très légère puisqu’elle ne pèse que 185 gr. Elle est disponible en noir, argent, bleu et rose et coûte 129,90 euros ou 123,50 si vous êtes adhérent Fnac.

J’ai déjà pu la tester et je dois dire que le plaisir et le confort de la lecture n’en sont que meilleurs. Mes yeux fatiguent et picotent moins vite et sa légèreté permet une bonne prise en main, tant assise qu’allongée. Je suis en tout cas ravie de cette acquisition.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas et je serai de retour très bientôt vous présenter l’étui superbe que j’ai choisi pour protéger ma Kobo ! 😉