Rappelez-vous, fan de photo instantanée, je m’étais procurée l’Instax 210 pour redécouvrir les joies du polaroid d’antan. Cependant, les soucis de parallaxe et de qualité m’ont très vite lassée et je l’ai revendu. C’est pourquoi vous n’avez pas vu beaucoup de mes clichés : ils étaient à 80% ratés. Sujets mal voire pas cadrés du tout, luminosité nulle, mauvaise évaluation des distances, problème de flash : une vraie cata ! Malgré moi, je n’ai pas su “l’apprivoiser” alors j’ai préféré m’en séparer.

J’ai donc réfléchi pour me procurer un autre appareil instantané dans la lignée de l’instax mini 7 ou du Polaroid Instant Camera. Et puis j’ai réfléchi encore et en suis venue à la conclusion qu’au prix des cartouches, je devais m’orienter vers un autre type de produits pour ne pas gaspiller inutilement mes poses (et donc mon argent) en étant du même coup déçue du résultat.

J’ai repensé à la petite Polaroid Pogo que je m’étais procurée d’occasion il y a quelques années et l’ai ressortie de mon placard. Mais problème, impossible de remettre la main sur le chargeur qui est doté d’une prise vraiment “unique” (d’ailleurs si quelqu’un connait son nom, je suis preneuse !) et qui ne se remplace pas aussi facilement. La preuve, j’ai eu beau parcourir un tas de sites spécialisés, je n’ai trouvé aucune prise ou chargeur de remplacement… De plus je me rappelais de la qualité assez moyenne de l’impression qui, même si elle peut avoir son charme, ne cadre pas forcément avec tous les types de photos.

Finalement, je suis allée faire un tour sur le site de Polaroid et j’ai vu qu’une autre mini imprimante avant vu le jour il y a environ un an : la Pogo GL10.

pogo gl10

Douée d’une impression de bien meilleure qualité, d’un format de photo deux fois plus grand que pour la version précédente et toujours aussi facile à transporter, l’idée à commencer à germer de me la procurer.

J’ai parcouru toutes les boutiques afin d’y comparer les prix et je l’ai trouvée finalement en soldes sur une boutique high-tech. Elle reste chère (entre 120 et 160€ selon les boutiques)  mais je reste persuadée qu’à l’utilisation, elle sera vite amortie du fait que cette fois, mes clichés seront réussis.

Et en effet, je l’ai reçue aujourd’hui et après plusieurs tests avec quelques-unes de mes photos, je peux dire que j’en suis pleinement satisfaite. Elle s’adapte à tous les formats de photo en les cadrant toujours intelligemment et respecte assez bien l’esprit de celles-ci, restituant à la fois les couleurs et les détails assez fidèlement.

pogo gl10

La qualité est au rendez-vous et facile à appairer avec mon S3, c’est un bonheur d’imprimer mes photos retouchées ou non à l’aide des cadres et filtres de mes applications favorites. De plus, option non négligeable, on peut ajouter un cadre façon polaroid d’une simple pression sur un bouton présent sur le côté de l’imprimante, de quoi redonner sa particularité aux polaroids que l’on aime tant.

pogo gl10

On trouve le paquet de films à environ 15 euros les 30 feuilles et la technologie Zink (zéro ink, papier qui réagit à la chaleur) ne nécessite pas de cartouches d’encre. L’imprimante s’utilise aussi bien sur secteur que sans fil et communique via les terminaux par Bluetooth.

Elle s’appaire facilement et l’impression d’une photo dure quelques secondes. Il existe même une application android pour smartphone pour une impression soi-disant plus “intuitive” mais je la déconseille car l’interface par défaut a tendance à “écraser” la photo durant le cadrage puis l’impression.

Voilà en ce qui concerne cet achat “gadget” qui n’est pas pour autant donné et auquel il faudra réfléchir un peu avant investissement. Je trouve pour autant qu’il s’agit d’une bonne alternative à tous ces appareils instantanés qui ont certes du charme mais qui peuvent se révéler parfois assez aléatoires dans le rendu de la photo, compliqués à utiliser ou encombrants à transporter. 😉

Et vous, qu’en pensez-vous ? Tentés par ce genre de gagdets ou lui préférez-vous un appareil photos instantané type Instax ou vieux Pola ?