Si vous êtes coutumier de l’envoi de colis ou de paquets plus ou moins volumineux, vous savez que les frais inhérents à ce type de service sont parfois élevés et quand on voit les efforts faits par La Poste pour que tout se déroule comme prévu (en bref, qu’un colis soit juste livré dans les délais), on se dit que c’est VRAIMENT cher payé pour ce que c’est.

Souvent, une boîte prêt-à-poster coûte plus cher que son contenu et je trouve cela juste inadmissible pour du carton et un service « suivi » plus qu’approximatif et souvent disponible après que le colis est arrivé chez le destinataire… De plus, les déplacements aux guichets de La Poste peuvent se révéler trèèèès ennuyeux quand on a des horaires de bureau et que les files d’attente sont souvent sans fin. Pour résumer, il faut se déplacer, c’est long, ça coûte cher : Youpi !

J’ai donc décidé de vous faire profiter des quelques « feintes » que j’utilise pour que mes envois me reviennent moins chers et soient moins contraignants. Bon, ok, je vais passer quelques minutes pour une radine et une flemmarde mais je suis sûre que vous finirez par adopter quelques-unes de ces astuces.

Les colis/courriers à domicile : Quand j’envoie un colis, j’emballe le contenu dans des boîtes que j’ai moi-même reçues, en les « retapant » et ré-étiquetant, ce qui permet 1) de faire du recyclage 2) d’éviter de payer les yeux de la tête 3) de contrôler le poids et la taille en fonction du contenu. Il vous est sans doute déjà arrivé de devoir payer une taille supplémentaire pour un ptit bout qui dépasse, non ?

Une fois mon colis prêt, je le pèse sur une balance de cuisine. Bon, évidemment, ça vaut pour les petits colis… Pour les gros, utilisez un pèse-personne !

Connaissant le poids de mon colis, je me rends sur le site d’affranchissement en ligne de La Poste et en remplissant un formulaire, il est possible de payer et imprimer son bordereaux depuis chez soi. Vous le collez ensuite sur le colis et hop, c’est réglé. D’accord, vous devez quand même le déposer dans un bureau de Poste sauf que généralement, on vous laisse passer devant tout le monde quand il est déjà affranchi. En plus, vous faites des économies car les tarifs du site bénéficient d’une réduction.

Cette astuce est également valable pour des lettres ou des courriers en recommandé, avec ou sans fichier joint. So pratique !

Les tubes : Un poster, un fan-art ou un document important à envoyer ? Vous savez que les tubes cartonnées réservés à ce type d’envois sont également un peu chers. Vous ne voulez pas l’abîmer en faisant des plis ni vous ruiner en emballage ? Mangez des chips !

Pour ma part, j’adore les chips façon « tuiles » (Non, non, pas de marque !)  alors 1) je me régale en en mangeant (Paprika, Mmmmmmmm ! Je m’égare…) 2) je me sers des tubes (avec couvercles svp !) pour y glisser mes documents enroulés à l’intérieur. Le poster/document est un peu grand ? Scotchez plusieurs tubes ensemble et hop, roulez jeunesse! Uhuh ! Bon, un ptit coup de nettoyant pour enlever le gras et les odeurs avant, c’est pas mal hein, pensez-y.

Le paiement avec des timbres + l’envoi sous enveloppe à bulles (attention, combo !) :Personnellement (et ne me demandez pas pourquoi), je ne paye pas mes timbres. Alors si j’ai un petit envoi à faire et que je n’ai pas de liquide dans mon portefeuille (comme toujours, j’avoue !), je paye mes envois avec des timbres.

J’emballe dans des enveloppes à bulles (achetées en gros et PAS chez La Poste), je pèse mon paquet sur la balance de cuisine, je regarde le prix au poids et je divise ce prix par le prix d’un timbre.

Je poste ensuite mon paquet dans une boîte aux lettres de quartier (car ne nous leurrons pas, la plupart des guichetiers n’acceptent plus ce type d’envoi) et voilà ! Economies réalisées et pas de surprise de supplément à payer pour le destinataire.

Attention, pour ce type d’envoi, pensez bien à mettre votre adresse au dos.

Le retour de colis : Vous venez de recevoir une commande que vous regrettez ou reçue par erreur (c’est rare mais ça arrive) ? Vous ne souhaitez pas payer des frais de retour souvent à votre charge car non remboursés ?

Sans l’ouvrir (ça c’est impératif), écrivez en gros à l’aide d’un feutre indélébile « Livraison refusée -Retour à l’expéditeur » et laissez votre facteur repartir avec. Bon, évidemment, cela implique de savoir de suite d’où le colis provient afin de le remettre directement au livreur.

astuces

Voilà pour ces quelques idées et si vous en avez d’autres, je suis preneuse !

Non, non, cet article n’est pas sponsorisé par La Poste, promis !