Réponse aux critiques sur le contenu ou les articles sponsorisés

Comme une envie aujourd’hui de remettre certaines personnes à leur place… Ce billet fait suite aux critiques infondées reçues sur mon blog ou lues sur d’autres récemment mais qui m’ont tout autant révoltée ou énervée…
Je parle notamment des quelques visiteurs qui sont venus visiblement dans l’unique but de « m’attaquer » ou de nuire à tout autre auteur de blog d’ailleurs. Plus personnellement, j’ai reçu des critiques sur ce que j’achète, sur ce dont je parle, ou encore lu ailleurs des attaques directes concernant la rédaction d’articles sponsorisés. C’est pourquoi je tenais non pas à me/nous justifier mais à tirer les choses au clair.

articles sponsorisés

• Concernant ce que j’achète…

Sachez que d’une part, ça ne regarde que moi et que je n’ai de compte à rendre à PERSONNE sur l’emploi de mon argent. Dans une société comme la nôtre, j’estime que les quelques achats que l’on peut faire par plaisir sont légitimes puisque l’argent est durement mais surtout LEGALEMENT gagné. De plus, chacun sait qu’il est aujourd’hui difficile d’avoir des choses bien à soi, à court terme (crédit pour son appart, crédit pour sa voiture, crédit pour sa télé) et d’acheter autre chose que ce qui nous sert à « vivre ». Alors pourquoi se priver d’un plaisir immédiat ?
Pour vous donner un exemple concret, j’ai reçu des critiques sur mes achats de consoles ou de jeux vidéo, me faisant traiter de « vache à lait » ou de « pigeon » parce que j’ai cédé à l’achat d’une DSi XL… Ai-je besoin de commenter ?

Tout d’abord, sachez que chaque achat que j’effectue est pleinement réfléchi mais surtout assumé. OUI, je suis une consommatrice et NON, je n’en ai pas honte. Si j’achète telle ou telle chose en rapport avec mes loisirs, c’est uniquement par envie (et non par besoin) et si c’est un pêché, que voulez-vous que je vous dise ? Il y a des vices bien pires à mon sens.

Quand bien même j’achèterais quelque chose sur un coup de tête, ce qui m’arrive aussi, ça ne regarde que mon banquier et moi. Alors une bonne fois pour toutes, ne vous fatiguez pas à commenter uniquement pour ce genre de remarques… Chacun vit sa vie comme il l’entend. Ca, c’est fait.

Bien entendu, vous avez le droit de vous exprimer, mais venir ici seulement pour me dire que « Ô mon Dieu, j’irai en enfer pour avoir acheté le dernier gadget sorti », c’est vraiment sans intérêt… Et je ne force personne à venir me lire. Je ne comprendrais jamais les personnes qui viennent lire des blogs dont ils n’aiment pas le contenu…

• Concernant les articles sponsorisés…

Avoir un blog et faire du sponsoring, c’est un peu devenu la mode, il faut le dire. Installer un player de vidéos promotionnelles, tester un produit et promouvoir une marque ou tout simplement rédiger un article sur un service ou une boutique, c’est le but de ce genre d’opérations régulièrement lancées par des plateformes comme eBuzzing ou Buzzparadise. Inutile de le cacher, si ce sponsoring arrange la marque, elle arrange tout autant le blogueur qui bénéficie d’une offre, d’une promotion ou mieux d’un produit gratuitement.
Et sur ces blogs qui réalisent des « partenariats », certains commentaires me choquent.

Plusieurs fois j’ai pu lire (pas encore sur mon blog et tant mieux) que « se vendre » ainsi était honteux, qu’écrire ce genre d’articles était vraiment dégradant et décrédibilisait l’auteur du blog… Et là, encore une fois, je me dis que si l’envie est un pêché, la jalousie est un vilain défaut !
Je n’ai pas honte de dire que OUI je suis payée ou récompensée pour écrire certains de mes articles. Devrais-je m’en priver ? Je vous réponds que NON et pour plusieurs raisons:

• Je n’écris que sur des produits qui m’intéressent, ne cédant pas non plus à toutes les offres que je reçois, encore moins quand elles totalement sortent du cadre des thématiques abordées ici.
• Je donne TOUJOURS un avis subjectif sur les-dits produits ou services car pour ceux qui ne le savent pas, faire du sponsoring, ce n’est pas OBLIGATOIREMENT aller dans le sens de ce dont vous faites la promotion. D’ailleurs, dans les « contrats », il est chaque fois précisé que vous restez seul maître du contenu que vous publiez et que vous vous devez même de faire VOS propres critiques. Alors non, écrire un article ou poster une vidéo, ce n’est pas se vendre, c’est vendre son « travail ». Et tout travail mérite salaire, non ?
• Sous chaque article sponsorisé, il est noté en toutes lettres qu’il s’agit d’un article sponso ou, le cas échéant, d’un partenariat. Tout du moins, c’est plus correct et c’est stipulé dans « le contrat ». Pour ma part, c’est également précisé dans les thématiques puisque deux catégories y est pleinement consacrées. Rien n’empêche donc aux lecteurs de se cantonner aux articles « normaux » si ces billets sponsorisés les rebutent autant. Ce n’est pas comme si l’on trompait nos lecteurs en ne faisant pas clairement la différence entre un partenariat et un article personnel et qu’on les forçait indirectement à participer à l’opération en question.
• Si l’on vous proposait A VOUS de vous offrir tel ou tel produit que vous convoitez, vous refuseriez ?

Car le problème est bien là quand je parle de jalousie. Les commentaires négatifs concernant le sponsoring ne viendraient-ils pas par hasard de personnes qui possèdent des blogs mais qui ne reçoivent pas ce genre d’offres et qui le regrettent ? N’auraient-ils pas plutôt envie de vous demander comment vous recevez ces offres ou sur quels sites s’inscrire pour en bénéficier ? D’ailleurs certains le font.  

Soyons réalistes, je ne connais personne qui n’aime pas les cadeaux, encore moins dans un domaine qui est une passion, et il devient, il est vrai, difficile de refuser.

Sachez aussi que certains partenariats ne vous arrivent pas tout crus dans le bec si je puis dire.Vous avez parfois besoin de confiance, d’esprit d’initiative et parfois de culot pour entrer en contact avec une marque/un site et réaliser un partenariat. Je devrais avoir honte parce que c’est le cas ? Et bien NON ! J’aime mon blog, j’aime créer des contacts et peu importe ce qu’en disent les jaloux et autres médisants.

Que ceux qui critiquent ce genre de pratiques se posent la question de savoir ce qui leur pose REELLEMENT problème: que d’autres gagnent de l’argent ou bénéficient d’offres et pas eux, ou c’est autre chose ? Si c’est la seconde raison qui l’emporte je suis toute ouïe pour savoir ce qui motive ces critiques. Je serais curieuse de savoir où se situe le problème.

Je suis consciente que cet article va susciter des réactions, et tant mieux. N’hésitez pas à donner votre avis.

Laisser un commentaire