Hier j’ai terminé Gears of war 2 en mode coop avec mon homme. Comme je n’ai pas forcément envie de me répéter par rapport à mon test de Gears of War, premier opus, je vais d’abord vous donner un avis plus général.

Tout comme le premier, j’ai tout simplement adoré et l’ai trouvé beaucoup plus varié que son prédécesseur. Marcus, Dom et leur escouade se déplacent non seulement à pieds, mais dans divers véhicules et sur le dos de différentes bestioles ce qui rend encore plus divertissante leur avancée vers et dans Jacinto. On retrouve à peu près tous les univers: ciel, terre, mer et sous-terrain, bien évidemment !

Quelques passages, surtout vers la fin, se révèlent plus ardus et demanderont un minimum de réflexion pour trouver une tactique d’attaque digne de ce nom mais surtout efficace. Cependant, la fin est considérablement bâclée et le « boss de fin » est ridiculement facile à battre. Sans vous mentir, en 30 secondes chrono c’était plié ! Etait-ce un coup de chance ou vous me confirmez cette fin douteuse ???

Les combats sont toujours jubilatoires (pour ma part en tout cas !) et les cinématiques vraiment soignées. Cette fois, les personnages interagissent davantage avec le décor et les autres personnages. Une bande son différente et très variée vient agrémenter le jeu.

répliques

Le jeu est toujours bourré d’humour, ce qui m’a fait penser à vous dresser, just for fun, une liste non-exhaustive des répliques qui m’ont bien fait rire tout au long du jeu.

Je vous préviens d’avance, avec les gros bras de l’escouade, on ne prend pas de gant ! Les remarques sont pour la majorité un peu puériles, mais en même temps, certains contextes ou lieux s’y prêtent particulièrement !

Passez donc votre chemin si vous avez peur d’être choqués ! OMFG ! ^^

ALLONS-Y !

Carmine : C’est quoi c’est plante rouge luisante ?
Marcus : Tu me prends pour un putain de botaniste ?

Baird (après un long périple) : Papa ! Maman ! Quand est-ce qu’on arrive ?

Marcus : On se croirait dans un cul pourri !

Dom : Pouaahhh ! Ca sent le trou du cul par ici !

Marcus : Mais ils se lavent avec de la bouse ou quoi ?

Marcus à Carmine : Putain ! Tu me refais encore ça et je te fais bouffer ma tronçonneuse !

Dom: Je vais vous exploser les veines du derche !

Marcus à un locuste : Toi, t’es trop moche pour vivre !

Dizzy : Les tickers ont des sales tronches…

Cole : J’ai toujours rêvé d’avoir un dada ! Mais pas un dada qui vole, ça c’est à chier !

Cole (en parlant de la Reine Locuste) : Ben j’m’attendais à un gros thon moi !

Dizzy : Il fait aussi sombre que dans le trou du cul d’un rat !

Baird : Relève toi sac à merde !

Marcus (quand il tue un ennemi à distance) : Bonne nuit !

Cole : Sergent, ils nous ont repérés. Vous croyez qu’ils savent ce qu’on est venus faire ?
Marcus : Ben on a pas l’air de majorettes !

Baird : Pouaaaah ! Je crache du sang et c’est même pas le mien !

Marcus : (après avoir utilisé le lance-flammes): Mmmmm, ça sent le barbeuc !

Marcus : (dans un tunnel sombre) : Eclaire-nous, Dizzy !
Dizzy : OK ! Je vais éclairer vos p’tits culs !

Dom : Essaye de rouler droit Marcus, sinon je vise comme une merde !

Marcus : Je me demande comment ta mère a pu aimer ta sale gueule !

Baird : La prochaine fois, c’est moi qui conduis hein…
Marcus : La prochaine fois tu nages !!!

La Reine locuste : Les lambents sont aussi faibles que les humains…
Baird l’interrompt : Mais ta gueule pétasse !

Cole : Je suis venu, j’ai vu, je leur ai botté le cul !

Cole : C’est comme ça que j’les aime les locustes ! Plus il sont gros, mieux ils éclatent !

Dom : C’est qui ces types ?
Marcus : On s’en fout ! On les dégomme !

Bon, je vous rassure, ils ne passent pas non plus leur temps à parler comme ça, c’est vraiment de temps en temps et c’est ça qui est drôle !!! Toujours quand on s’y attend le moins en +, de quoi relâcher la pression pendant ou après les combats

gow2

Voilà de quoi vous donner un aperçu et si vous avez d’autres répliques cultes à me soumettre, n’hésitez pas !

Je n’ai qu’une hâte, la sortie de Gears of war 3 !