Ma revue du Sony Cybershot HX5V

J’ai eu l’occasion de tester mon nouvel appareil-photos Sony et j’ai décidé de vous faire part de mon avis concernant ceui-ci, sous la forme d’un J’aime/J’aime pas, pour changer un peu. Bien évidemment et en toute objectivité, l’APN a des défauts même s’ils sont moindres comparé à ses multiples qualités. Pour certaines caractéristiques, je les mettrai en parallèle avec celles de mon « ancien » bridge Kodak Z1015 IS.

C’est parti pour un test détaillé !

hx5v

hx5v

J’AIME :

• Sa petite taille : en effet, il s’agit d’un appareil compact et je dois dire qu’il est plus facilement transportable que les bridges auxquels j’étais habituée.

• Son zoom optique : rares sont les appareils compacts dotés d’un zoom optique correct. Celui-ci est de 10x et même si j’étais habituée au 15x de mon Kodak, il se révèle tout à fait convenable et satisfaisant. Pour info, il dispose également d’un zoom numérique intelligent de 20x.

• Son capteur CMOS Exmor R : Il s’agit d’un capteur haute vitesse à illumination arrière qui capture mieux la lumière et offre ainsi une meilleur sensibilité que les capteur CCD d’où une meilleure résolution en faible luminosité. Après test, il s’avère qu’il n’y a pas photo entre ce capteur et les autres lors de la prise de vue de nuit.

• Son mode panoramique : je possédais aussi cette fonction sur mon Kodak mais force est de constater que celui du Sony est bien plus pratique et donne un meilleur rendu.
Sur le Kodak, le mode panoramique consistait à prendre 3 photos successives et l’appareil se chargeait de les compiler en une seule, mais ce en un temps relativement long (20 secondes environ, ce qui est handicapant si l’on veut prendre un autre cliché tout de suite derrière) et marquant de façon très visible les différences de luminosité entre les 3 clichés.

En ce qui concerne le Sony, il s’agit d’effectuer un balayage et le résultat final apparaît en à peine 3 secondes sans aucune démarcation. De plus, le mode panoramique fonctionne aussi bien à l’horizontale qu’à la verticale contrairement au mode du Kodak.

• La qualité des photos : primordiale évidemment. Le Sony offre des clichés d’une netteté et d’une luminosité sans faille qui contraste peu de l’écran LCD HD. En effet, on peut souvent être surpris de la différence de qualité entre le cliché qu’on visionne sur son écran et celle du cliché visionné sur son PC ou sa télé. Là, très peu de surprise, le rendu est assez fidèle.

• La vidéo AVCHD 1080i : plus besoin de mini-caméra ou de caméscope, le Sony remplit très bien son rôle et réalise de magnifiques vidéos, aussi nettes que fluides, et tout ça avec un mode « anti-bougé » qui réduit considérablement les mouvements lors de la prise de vue. De plus, le mode vidéo HD est doté d’une prise de son en stéréo grâce à non pas un mais deux micros situés sur le dessus de l’appareil. J’ai testé la vidéo sur ma TV (ni écran plat ni HD) et la qualité est tout simplement bluffante !

 Ses 2 modes de prises de vue en faible luminosité:

• le mode « Crépuscule »: il permet la prise de clichés en faible luminosité avec réduction de bruit et surtout SANS trépied. Mode primordial pour prendre des clichés de nuit quand on a pas envie de se trimballer son trépieds dans les rues, notamment pour les clichés des décos de noël. En fait, le Sony prend 6 clichés successifs et les assemble pour une netteté optimale. J’avoue être bluffée par ce mode qui offre un rendu presque parfait.

• le mode « scène crépuscule »: plus courant, il permet de réalisé des clichés nets, toujours sans bruit, avec un trépieds.

• Le mode « macro automatique »: Pourquoi automatique ? Car grande nouveauté pour moi, plus besoin de basculer en mode « macro » pour réaliser des clichés de près, l’appareil détecte de lui même la distance avec le sujet et passe automatiquement en mode macro. Cela facilité grandement l’enchaînement rapide des clichés. Plus besoin d’avoir recours à la molette magique ! De même pour le mode « Paysage de loin ».

• Le bouton « vidéo »: plus besoin de chercher là non plus, un accès direct au mode vidéo a été prévu grâce au bouton « Movie » en façade.

• Son design: à la fois douce et froide, le Sony a une ligne des plus classique mais vraiment belle. Concernant les boutons du menu et le dessus de l’appareil, ils sont d’un joli métal anthracite brillant qui n’est pas sans rappeler l’hématite. Les finitions sont impeccables et la tenue en main est convenable. Pour ma part, j’aurais ajouté une bande grippante sur le devant pour éviter de l’échapper du fait de sa « douceur ». Elle a sans doute été écartée pour une question de design.

hx5v

Voilà en ce qui concerne les points positifs majeurs. Je ne vous parle pas du très Grand-angle mais il est également au rendez-vous! J’en oublie très certainement mais le principal a été dit.

Pour les défauts, il s’agit majoritairement de problèmes d’ergonomie, mais cela ne concerne nullement la qualité de l’appareil.

JE N ‘AIME PAS :

• La position du flash: en effet, le flash se trouve du même côté que le déclencheur, ce qui ne facilité pas la tenue en main de l’appareil. Je m’y suis laissée prendre plusieurs fois au début, mettant malencontreusement mon doigt devant celui-ci, mais une icône sur l’écran LCD vous en avertit immédiatement.

• Le zoom optique: cela reste subjectif mais j’aurais apprécié un zoom optique supérieur car j’étais habituée à mieux. Il n’empêche qu’il reste un appareil faisant partie de la gamme des compacts et que tout ne peut pas être parfait ou tout du moins être aussi bien que sur un bridge ou un réflexe.

Voilà, je crois avoir fait le tour. J’espère que ce test vous aura convaincu de la qualité certaine des APN de marque Sony et de leurs surprenantes performances . Pour ma part vous l’aurez compris, je suis totalement séduite.

Et vous, déjà séduit par un APN de la marque ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lien vers votre dernier article