Les tueurs en série et moi

Depuis toute petite j’aime les choses un peu « macabres »… J’ai toujours été attirée par la mort violente alors que curieusement, j’en ai une trouille terrible. La mort est même ma plus grande peur…

A 13 ans, je décorais ma chambre d’images un peu glauques, d’objets que l’on sort habituellement pour Halloween… Je découpais les articles de la rubrique « Faits divers » des journaux pour les coller dans des cahiers de brouillon que je rangeais secrètement sous mon matelas. Depuis très longtemps, je lis le « Nouveau Détective » (j’y suis encore abonnée) car j’adore plonger au coeur de la noirceur humaine. Clairement, et je ne m’en cache pas, je suis une passionnée d’affaires criminelles.

Aujourd’hui, la déco morbide, ce n’est plus mon truc, fort heureusement…

J’ai cependant gardé et développé un fort attrait pour les tueurs en série. Je ne vous parle pas de la version cinéma du phénomène mais bel et bien de ceux qui ont inspiré les films d’horreur comme Jeffrey Dahmer, Edmund Kemper et autres tueurs en série bien réels…

En parallèle, je me suis mise à m’intéresser très tôt à la Police scientifique, à la Psychopathologie (mes études à la Fac) et à la Médecine légale.

Par la suite, je me alimentée de nombre de sources, tentant de me mêler autant que faire se peut à ce milieu. J’ai ainsi pu faire deux rencontres inoubliables avec :

– un flic de la B.A.C rencontré sur internet et devenu par la suite un ami : il a vécu pas mal de trucs, comme vous pouvez l’imaginer. Avec lui j’ai visité des locaux de Police, déjeuné avec un commissariat entier et des photographes de scènes de crime avec lesquels j’ai pu discuter tout en restant dans le cadre du secret professionnel. J’ai appris beaucoup et on m’a abreuvée de détails croustillants ! ^^  C’était plutôt hallucinant et irréel sur le coup mais quelle expérience !

stéphane bourgoin

– le plus grand spécialiste français des tueurs en série, j’ai nommé Stéphane Bourgoin. J’ai donc profité de la Crim’expo en mars 2009 pour me rendre à Paris et le rencontrer dans sa librairie. Je lui ai fait dédicacer mes bouquins, lui ai posé des questions qui me trottaient dans la tête (pas toutes car j’étais très un peu impressionnée) et nous avons pris quelques photos. C’est un homme qui reste vraiment accessible et moins froid que l’idée que l’on peut s’en faire en le voyant à la TV. C’était une chance, je l’ai saisie !

Sur les serial killers, j’ai lu à peu près tous les bouquins qui existent sur le sujet, vu autant d’émissions qu’il est possible d’en voir sur le phénomène (merci Planète Justice, soit dit en passant, car les chaînes hertziennes restent parfois « frileuses » concernant certains types de reportages) et je suis assidûment les affaires dans lesquelles sont impliqués des Serial Killers ou des multi-récidivistesC’est une passion certes curieuse mais vraiment intéressante et parfois fascinante.

Voilà, vous connaissez maintenant mon côté obscur… mais il fait partie intégrante de moi.

A bientôt avec un article sur mes lectures, guère plus joyeuses… GNARC GNARC…

Un commentaire

  1. J’aime les films d’horreur à scénario (le gore pour le gore no way !) mais par contre ça me fait terriblement peur et ça me donne des cauchemars !

Laisser un commentaire